Chinese (Simplified)EnglishFrenchGermanGreekItalianSpanish

Revue d'art contemporain

Chargement Évènements

« All Évènements

  • Cet événement est passé

[AGENDA] 01→26.02 – Emilie Bazus, Zoé Rumeau, Laurence Kiberlain – Sans Tête / No Head – Galerie Laure Roynette Paris

1 février - 18 h 00 min au 26 février - 19 h 00 min

[AGENDA] 01→26.02 - Emilie Bazus / Zoé Rumeau - Sans Tête / No Head - Galerie Laure Roynette Paris

« Sans Tête / No Head » a été choisi en référence aux travaux de Douglas Harding, philosophe du XX ème siècle.
La vision Sans Tête est une voie de connaissance de soi initiée par Douglas Harding. Le but de cette voie est de nous permettre de répondre à la question : « Qui suis-je ? ».

Quelle est notre vraie nature ? Quelle est notre vraie identité ? Cette méthode consiste à s’éveiller à sa vrai nature, à ce que nous sommes vraiment, au-delà des apparences, des croyances et des certitudes sociales.
Pour cela Douglas a mis au point un ensemble d’expériences très simples et directes qui permettent de répondre à la question « Qui suis-je ? » et de réaliser enfin ce que nous sommes. Ces expériences s’appuient essentiellement sur la vision, sur le VOIR car c’est par l’attention à ce qui est donné sans l’expérience de notre véritable identité.
Grâce à ces expériences, nous voyons en effet que nous sommes sans tête, grand ouvert, vide pour recevoir le monde des formes et des couleurs. Nous ne sommes pas ce que nous croyons être mais un Espace d’accueil.

« Le plus beau jour de ma vie, ma nouvelle naissance en quelque sorte, fut le jour où je découvris que je n’avais pas de tête » « J’avais perdu une tête et gagné un monde ».
Douglas Harding

Depuis toujours Emilie Bazus peint, dessine des personnages sans tête parce qu’elle sait que faire abstraction de la tête qui souvent focalise le premier regard permet d’exprimer d’autres facettes des personnages, de l’histoire, de percevoir encore plus fortement certaines émotions.

Zoé Rumeau, sculpteur, déplace les têtes, les recrée pour en faire des amoncellements ou des trophées poétiques. Toutes deux questionnent notre rapport à la tête mais aussi à l’esprit, au spirituel.

Laurence Kiberlain est autodidacte. Elle a d’abord été agent de comédiens pendant quinze ans.
Elle commence à dessiner par besoin, une façon pour elle d’exprimer ses idées obsessionnelles, ses sentiments. 
Elle utilise le feutre, tous ses traits sont construits de petits « ronds » accrochés les uns aux autres qui forment des liens.
Dans la série « perdre la tête »  ces mêmes « ronds »  remplacent les visages, les expressions, et laissent une plus grande liberté à chacun de s’approprier ce que raconte les oeuvres.

 

Pour en savoir plus sur le lieu :

Pour en savoir plus sur les artistes :

Visuel de présentation : Emilie Bazus

Détails

Début :
1 février - 18 h 00 min
Fin :
26 février - 19 h 00 min
Catégorie d’Évènement:
Étiquettes Évènement :
, , , , , ,

Lieu

Galerie Laure Roneytte
20 rue de Thorigny
Paris, 75003 France
+ Google Map
Téléphone :
+33 (0)1 45 53 62 74
Site Web :
http://www.galerie-art-paris-roynette.com/galerie-d-art-contemporain-paris.html