Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux

Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux

En direct de l’exposition Exsangue – Acte III de l’artiste plasticienne Anne-Charlotte Yver.

Exposition : Exsangue – Acte III, exposition personnelle du 14 octobre au 08 novembre 2015, Galerie Marine Veilleux, 47 rue de Montmorency, 75003 Paris.

Artiste : Anne-Charlotte Yver, née en 1987 à Saint Mandé. Vit et travaille à Paris. Diplôme national supérieur d’arts plastiques avec les félicitations du jury à l’unanimité, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts, Paris (2011).

Avec ce troisième et dernier acte d’Exsangue, Anne-Charlotte Yver propose, à partir de son travail sur le latex, de nouvelles perspectives. La galerie est transformée en un espace proche dans sa configuration de l’atelier ou du laboratoire expérimental. L’artiste y interroge le traitement de ce matériau et y développe un travail sur la structure rigide commencé lors de ses premiers travaux avec l’utilisation du béton.

Anne-Charlotte Yver, Exsangue - Acte III, Galerie Marine Veilleux © Dorian Teti
Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux
© Dorian Teti

Laissées en suspens, délivrées en quelque sorte de leur emprise de métal, les bandes de latex sont désormais libres d’être installées et tendues par un opérateur qui pourrait être le visiteur ou le collectionneur. Les machines « opératoires » sur lesquelles elles sont présentées semblent elles aussi nécessiter d’être reliées, connectées, pour être activées.

Anne-Charlotte Yver, Exsangue - Acte III, Galerie Marine Veilleux © Dorian Teti
Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux
© Dorian Teti

Si l’utilisation du latex renvoie aux propriétés physiques du corps et de la peau, son brunissement et vieillissement naturel, son élasticité ou sa capacité à être tatoué, les dispositifs de métal font penser à des appareillages médicaux. Une mécanique qui serait cachée sous le fluide et qui donnerait sa rigidité au corps.

Anne-Charlotte Yver, Exsangue - Acte III, Galerie Marine Veilleux © Dorian Teti
Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux
© Dorian Teti

Sérigraphié sur le latex, la silhouette d’un corps nu féminin est immergé dans un bain de caoutchouc tel un bain de jouvence ou un bain de sang régénérateur. Aux contes fantastiques se substitue désormais un conte médical futuriste où les technologies feraient renaître le corps dans des liquides matriciels sans doute proches dans leurs propriétés du latex employé par Anne-Charlotte Yver.

Anne-Charlotte Yver, Exsangue - Acte III, Galerie Marine Veilleux © Dorian Teti
Anne-Charlotte Yver, Exsangue – Acte III, Galerie Marine Veilleux
© Dorian Teti

Exsangue  – Acte III pourrait être la narration d’un corps vidé de son sang régénéré par une bio mécanique nouvelle. Anne-Charlotte Yver narre cette fable au visiteur en composant des circuits de latex tendu, en créant des tensions et des relâchements, des suspensions qui donnent à voir par transparence l’intérieur de la pâte translucide de ce matériau. Mais plus encore, en le soumettant à des tensions, en jouant tout autant sur son épaisseur, sa photosensibilité, Anne-Charlotte Yver ranime cette matière incroyablement vivante.

Visuels tous droits réservés artiste et galeriste. Crédit photos Dorian Teti.

Pour en savoir plus :
marineveilleux.com

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian