[EN DIRECT] ARTISSIMA 2016, Turin

[EN DIRECT] ARTISSIMA 2016, Turin

La ville de Turin a accueilli, du 3 au 6 novembre derniers, la foire d’art contemporain « Artissima » pour sa 22ème édition sous la direction de Sarah Cosulich. Au sein du vaste espace d’un bâtiment jadis construit pour les Jeux Olympiques d’hiver de Turin, se sont déployées plusieurs sections : « Main Section », « New Entries », « Back to the Future », « Dialogue », « Per4am » (regroupant les performances) et « Present Future ». Chacune d’elle donne le ton et induit une parfaite cohérence entre les différentes catégories de stands. Avec l’interventions de curateurs invités, une majorité de galeries étrangères, ainsi qu’une grande diversité de médiums représentés, Artissima a su répondre aux attentes d’un public en soif de nouveautés en proposant une sélection éclectique et de qualité, sous le regard judicieux de son comité de sélection composé cette année d’Isabella Bortolozzi, Paola Capata, Guido Costa, Martin McGeown, Pedro Mendes, Gregor Podnar et Jocelyn Wolff.

Ruben Grilo - Artissima 2016
Ruben Grilo – Artissima 2016

Artissima privilégie le rapprochement entre artistes émergents et artistes plus confirmés, en associant des galeries déjà bien établies avec des galeries nouvellement présentées sur la foire (section « New Entries »). Les galeries émergentes se retrouvent quant à elles au sein de la section « Dialogue », dédiée à des stands monographiques ou à la présentation de deux ou trois artistes dont les travaux et les démarches artistiques dialoguent et se répondent entre eux. L’occasion d’y retrouver les galeries parisiennes Antoine Levi, Samy Abraham, Semiose avec le travail d’Amélie Bertrand, et 22,48 m2 avec notamment des œuvres de Jean-Baptiste Caron.

Aux œuvres conceptuelles (stand Bendana | Pinel – Paris), Chert Lüdde (Berlin), Sketch (Bogota), …) se succèdent des pièces engagées (stand Studio Sales – Rome), oniriques (avec des œuvres de l’artiste péruvien Matias Duville), privilégiant la rencontre entre divers matériaux (à travers le travail d’Arturo Hernandez Alcazar ou de Luca Francesconi), « minérales » (avec Maria Adele Del Vecchio), surprenantes (on pense aux Cloud canyons de David Medalla), en trompe-l’œil (What wood do you ? #1 de Katharina Maderthaner), ou bien encore sculpturales (avec une œuvre insolite présentée par la galerie mexicaine Curro).

Galerie Curro - Artissima 2016
Galerie Curro – Artissima 2016

La foire piémontaise, fondée en 1994, offre ainsi un large aperçu de ce qu’il se fait de mieux et de plus innovant en terme de création contemporaine sur la scène artistique internationale. Mais la qualité de la foire dépasse les quatre murs de l’espace d’exposition, à l’image des Hors-les-Murs organisés durant la FIAC à Paris : la ville de Turin, riche de son important patrimoine culturel et par la présence de nombreuses fondations et galeries d’art, a mis en place un parcours d’art contemporain permettant d’apprécier de nombreuses installations et expositions dans différents spots de la ville, de jour comme de nuit. La Piazza Palazzo di Città accueille ainsi le Tappeto Volante de Daniel Buren, tandis que le Palazzo Saluzzo Paesana abrite un ensemble de galeries autour d’un projet indépendant « Dama » invitant les artistes à interagir avec le décor baroque du lieu.

Lisa Toubas

Daniel Buren - Artissima 2016 Turin
Daniel Buren – Artissima 2016 Turin

 

Galerie Drei - Cologne Cédric Eisenring - DAMA - Artissima 2016
Galerie Drei – Cologne
Cédric Eisenring – DAMA – Artissima 2016

 

Piotr Kowalski - Artissima 2016
Piotr Kowalski – Artissima 2016

 

Joseph Kosuth, Zero & Not #14 (Freud séries), 1987 - Artissima 2016
Joseph Kosuth, Zero & Not #14 (Freud séries), 1987 – Artissima 2016

 

Babak Golkar - Artissima 2016
Babak Golkar – Artissima 2016

 

Lire l’article en italien :
[IN DIRETTA] ARTISSIMA 2016, Torino

[EN DIRECT] ARTISSIMA 2016, Turin
Notez cet article



0 Partages