[EN DIRECT] Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel

Invité par Christian Egger à occuper le bel espace de la Galerie C de Neuchâtel, Lionel Sabatté y présente un panorama de son travail mais introduit aussi de toutes nouvelles oeuvres dont certaines, notamment la série des Bois, ont été conçues lors de sa résidence à l’ENSAD de Grenoble. Une exposition dans un espace muséal qui, offrant la possibilité de faire dialoguer les oeuvres, lui permet aussi de présenter pour la première fois en Europe ses sculptures aux formes humaines.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Composée par Christian Egger, la scénographie met en perspective les différents travaux de l’artiste qui se nourrissent et composent un ensemble où matières et techniques s’entrecroisent. À travers ses sculptures, ses dessins au charbon ou à l’oxyde de fer, ses peintures à l’huile dont il utilise la matière picturale comme un pigment pariétal très épais, Lionel Sabatté nous raconte une aventure qui est celle de la vie au travers du temps et d’un imaginaire, d’ « une histoire un peu fantasmée ». Celle de la naissance du monde avec l’œuvre Banquise, ce temps originel en évolution constante jusqu’au temps de l’humain qu’il place « au carrefour des différents arts dessin, peinture, architecture ».

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Il y a par ailleurs dans le travail de l’artiste une idée toujours présente de découverte, que le paysage peut contenir « en profondeur » des mystères qui seront la source d’émerveillements. Cette notion se retrouve dans un titre presque générique pour ses oeuvres : Échafaudages. Un terme qui témoigne d’une construction, d’une intériorité que peut cacher le paysage. L’artiste raconte combien il a été subjugué par la découverte des peintures rupestres. Des représentations dont on ressent la forte influence dans la série des oxydes et des charbons quand les formes animales se superposent et composent des êtres étonnants qui perdent même leur statut d’animaux pour atteindre celui de créatures fantastiques.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Une intériorité que l’on retrouve aussi dans les yeux caves de cette représentation humaine qui accueille le visiteur dans l’espace central de l’exposition. Une sculpture dans laquelle se retrouve l’attachement à respecter les proportions, à reconstituer les postures et certains éléments de la morphologie comme les attaches musculaires du dos sans toutefois en respecter la taille. Haute de plus de deux mètres, cette sculpture est une représentation symbolique de la figure de l’Homme.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

La série composée de morceaux de bois calcinés provenant de la Montagne Sainte-Victoire habités de minuscules personnages en rognures d’ongles, lient le destin de l’homme et de la nature. Des vanités qui rappellent que toute existence est prise dans un cycle de vie et de mort. L’introduction dans les sculptures de son bestiaire de curcuma, épice dont une des propriétés est de soigner les maux, de peinture et de brindilles, apportent une idée de préciosité et de fragilité de la vie.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Cette fragilité de la vie, Christian Egger la met en exergue par deux albatros de poussière noire, placés au début et la fin de l’exposition, comme deux points de bascule face aux extrêmes irréparables, à l’histoire qui nous est racontée. Entre les mains de Lionel Sabatté, cette histoire prend l’allure d’une odyssée. Pour lui qui a vécu longtemps sur l’île Maurice, il est important que le spectateur ait le sentiment de pénétrer dans l’espace d’exposition comme sur un territoire inconnu et qu’il découvre une population d’êtres extraordinaires. L’émerveillement passe toujours par la surprise, le saisissement. Troupeaux de licornes comme surpris sur des rochers, alignements de figures fantomatiques se détachant d’un fond charbonneux, collections d’embryons à l’oxyde de fer, la scénographie pensée par Christian Egger nous fait accoster sur des territoires où, tels des naturalistes, nous surprenons toute la richesse de la vie.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Ce caractère vivant de ses créations, Lionel Sabatté le puise dans les matériaux mêmes, l’oxyde de cuivre étant une réaction chimique naturelle, la poussière qui naît du déplacement journalier de million d’individus dans les couloirs du métro, ce ciment à la texture filandreuse qui s’apparente à de la fange, source de création originelle de l’humanité, et enfin ongles et peau, qui portent en eux l’idée même de cycle de la vie. Des matériaux qu’il sublime et anime avec des pigments. Ses licornes se teintent de couleurs comparables à celles des parois de Lascaux. Ses figures sont prises dans des attitudes dynamiques, un mouvement continue qui leur donne un aspect presque cinématographique. Sa nouvelle série des Bois est elle-aussi prise dans le mouvement. Inclinaison des corps des animaux, effilement des pattes, gestes picturaux, prolongée par des brindilles de bois. L’artiste donne toujours au minéral une vie, comme les hommes ont donné vie aux grottes en les couvrant de représentations.

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain
Lionel Sabatté, Physical attraction, Galerie C Neuchâtel. Photo : Point contemporain

 

Pour en savoir plus sur le lieu :

Pour en savoir plus sur l’exposition :
[AGENDA] 12.01→25.02 – Lionel Sabatté – Physical Attraction – Galerie C Neuchâtel

Pour en savoir plus sur l’artiste :

 

À lire aussi