EnglishFrançaisItaliano

Revue d'art contemporain

[EN DIRECT] Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

[EN DIRECT] Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

Toujours située au cœur de la Confluence de Lyon, dans le bâtiment signé Odile Decq – Quai Rambaud, DocksArtFair™ donne rendez-vous cette année au public lyonnais pour une foire entièrement dédiée à la Photographie contemporaine et à l’art vidéo. Mais plus qu’un simple rendez-vous dédié à la photographie, DocksArtFair™ réunit des galeries et des photographes de tous horizons pour nous donner une sorte d’état des lieux du regard porté par les artistes sur le monde contemporain. Un monde pris dans une actualité marquée par des phénomènes de flux migratoires sans précédent qui posent la question de l’identité, de la mémoire et des origines.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Immédiatement reconnaissables par une atmosphère lourde, orageuse même, les photographies de Micky Clément présentées par la Galerie Houg dans un accrochage rythmé, nous font passer d’une étrange quiétude à un souffle de tempête. Elles emmènent le visiteur dans une tension quasi électrique qui ne cesse de croître et qui nous laisse au bord d’un basculement.
Micky Clément est représenté par la Galerie Benjamin Derouillon Paris.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Pour le photographe Bruno Hadjih qui partage sa vie entre le Sahara, le Gers et l’Algerie, les paysages et lieux photographiés ont quelque chose à nous dire. Ses photographies remettent en cause l’image que l’on a des déserts, perçus dans l’imaginaire collectif comme des no man’s lands infinis, ou des campagnes françaises comme inchangées depuis des décennies. Il accompagne son travail photographique d’enregistrements sonores et trace ainsi de nouvelles voies poétiques dans des perspectives ouvertes.
Bruno Hadjih est représenté par la galerie Mamia Bretesché.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Les mondes du photographe palestinien Bashar Alhroub sont surmontés de figures guerrières qui prennent la forme des figurines des soldats de plomb ou en plastique de notre enfance. Un lien entre le monde de l’enfance et celui de la guerre qui transparaît encore dans la série Universal Soldier où monde réel et imaginaire s’interpénètre. Au-delà de la thématique de la guerre, la série nous interroge sur les enjeux géopolitiques auxquels sont confrontés les populations dans le monde.
Bashar Alhroub est représenté par la Gallery One Palestine

Les photographies en ombre et lumière de Khaled Jarrar révèlent les silhouettes des soldats d’une armée palestinienne contrôlant un territoire dont la superficie ne cesse de s’étioler au point de créer récemment une polémique autour de sa disparition de Google Maps. Son oeuvre « The invention of a Palestinian army » dont le cadrage porte sur les traces de pas des rangers dans le sable témoigne de cette réduction du champ d’action, du piétinement des soldats dans un pays sous contrôle, dont la population vit au rythme du passage des check-point.
Khaled Jarrar est représenté par la Gallery One Palestine.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Les travaux d’Edouard Tauffenbach à partir d’anciens portraits photographiques ré-assemblés dans des compositions géométriques, posent la question de la fragmentation de la mémoire et de sa possible reconstruction en de nouveaux signes.  Le portait cépia devient un motif qu’il est possible de modifier et répéter à l’infini. Il exprime ce que peut devenir le souvenir à l’ère du digital, une forme mouvante et transformable du passé, un matériau propice à un nouveau mode de communication.
Edouard Tauffenbach est représenté par la galerie Jean-Louis Ramand – Noorforart Contemporary.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Les pauses des modèles féminins de Patrick Willocq nous rappellent par les rotations des bustes ou les inclinaisons des têtes,  des oeuvres de la renaissance florentine ou flamande. Elles sont un hymne à la féminité dans ce qu’elle à de plus précieux pour les peuples de la République du Congo et des pays avoisinants, la maternité. Les Walé, sont des jeunes femmes qui ont eu leur premier enfant et sont reconnaissables par la teinte rouge dont leur corps est enduit. Garantes de l’avenir de tout un peuple, elles sont choyés et célébrées.
Patrick Willocq est représenté par la galerie VisionQuesT Contemporary Photography.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

Invité par Patricia Houg directrice de DocksArtFair™, Nikos Aliagas investit l’étage du bâtiment avec un solo show qui nous transporte au coeur d’une Grèce à la fois contemporaine et mythologique. Contemporaine dans le portrait des habitants aux visages et mains tannés par le soleil. Mythologique par la figure tutélaire de l’arbre, celui même où Ulysse bâtit son lit, celle aussi du métier à tisser et de ce rapport au temps dont Homère nous parle, cette  » aurore aux doigts de rose ». Les mains des habitants saisies par le photographe témoignent d’un temps désormais crépusculaire. Avec subtilité, Nikos Aliagas engage un lien affectif avec ces habitants. Loin de la distance que peut avoir un homme de télévision avec son public, sa silhouette se reflète dans les pupilles des hommes et des femmes photographiés. Une sincérité qui témoigne du lien intime que peut nouer un photographe avec son sujet.

 

Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon
Photo DocksArtFair™ 2016 – Lyon

 

 

Pour en savoir plus sur la foire :
DocksArtFair™ Lyon

 

À lire aussi