[FOCUS] Frédérique Lucien, Petites cartographies

[FOCUS] Frédérique Lucien, Petites cartographies

De son attention aux paysages, Frédérique Lucien poursuit une recherche plastique autour des fragments de végétaux. Elle cultive aussi bien une pratique du dessin, de la peinture, du collage et plus récemment du volume. Chaque sujet est pour l’artiste une occasion d’expérimenter les relations entre le fond et la forme, des variations de couleurs et de techniques. Ses œuvres oscillent entre abstraction et figuration. Celles-ci ont en elles différents niveaux de lecture. Précisément, on peut y voir à la fois des éléments de détails ou des représentations d’un même espace. De même, elles invitent le spectateur à un aller-retour du regard, des vues en plan vers des vues de face. 

« À l’atelier, différentes formes, motifs traités sur diverses matières me permettent de composer une quasi infinité de nouveaux paysages. » Frédérique Lucien

Suite à son travail de collecte de formes issues de la nature ou de l’architecture, Frédérique Lucien trouve désormais dans la carte topographique, un répertoire de nouveaux motifs. Ceci l’amène à amplifier une recherche sur la déclinaison de points de vue sur le paysage. Sa série des Petites géographies a pour point de départ son attachement au paysage breton, un milieu entre terre et mer. 

« J’aime prendre le temps d’observer l’étendue d’eau depuis un point haut. Cette situation me permet d’appréhender une relation au lointain, à la mer, d’observer la végétation. Eprouvant ainsi un contact fort à ce paysage que je me suis approprié, j’en retiens des notes, des souvenirs, qui me servent ensuite de motifs, de retour à l’atelier. » Frédérique Lucien

A partir d’une carte topographique de ce territoire, elle cadre celui-ci, en fait une forme, sujet à des variations de techniques. Précisément, du lieu choisi, l’artiste opère une série de transformations et de changements d’échelle. La carte l’a conduit également à explorer d’autant plus un travail de superposition de matières, de relations entre opacité et transparence. La ligne des cartes figure, dans ces nouvelles créations, entre dessin et collage, à la fois la topographie d’un lieu, un horizon et de potentiels phénomènes physiques. 

« Mes parents voyageaient beaucoup, mon arrière grand père était cartographe, son fils militaire, mon père, était lui, entomologiste, cette filiation a sûrement influencé mon intérêt pour la nature et le paysage. » Frédérique Lucien

Les œuvres, réalisées sur verre, à partir de différents papiers calques superposés appellent l’imaginaire de l’eau. Des découpes de formes issues de la carte, émergent le dessin de limites entre la mer et la terre. Des entailles du papier naissent des lignes en creux, un vide d’où se découvrent d’autres lignes dessinées. Celles-ci s’entremêlent, dans un jeu entre le dessus et le dessous. Ces enchevêtrements suggèrent le mouvement des rivages, ces instants fugitifs. D’autres, compositions de feuilles de bois colorées, renvoient, elles, à la partie terrestre de ces lieux. 

A la manière d’un géographe ou d’un archéologue, Frédérique Lucien fait surgir différentes strates d’un paysage. En série, ces collages suscitent aussi chez le spectateur le plaisir d’imaginer les changements possibles de celui-ci. Ainsi, l’artiste met en lumière le pouvoir de la carte, représentation abstraite d’un territoire et support de projection et d’imagination. Elle révèle également les différentes relations de l’homme au paysage maritime. 

Propos recueillis par Pauline Lisowski pour Point contemporain le 22 mars 2017 à Drawing Now, salon du dessin contemporain.

 

Frédérique Lucien, Petite cartographie 2017, bois, verre, plomb, 18,5 x 24,5 cm
Petite cartographie, 2017. Bois, verre, plomb, 18,5 x 24,5 cm; Courtesy artiste

 

Frédérique Lucien, Drawing Now Paris 2017. Photo : Pauline Lisowski
Frédérique Lucien, Drawing Now Paris 2017. Photo : Pauline Lisowski

 

Frédérique Lucien
Née en 1960 à Briançon.
Vit et travaille à Paris.
Représentée par Sunart Gallery et Galerie Jean Fournier Paris

www.frederiquelucien.com

Infos pratiques
Des œuvres à découvrir du 23 au 26 mars 2017,
sur le stand de la Galerie Jean Fournier,
Drawing Now, Le Salon du dessin contemporain,
Le Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris .

Rencontre-dédicace avec Frédérique Lucien, le 23 mars à 18h30
Librairie Le Merle Moqueur,
51 rue de Bagnolet Paris 75020.
avec présentation de l’édition limitée « IL » : coffret avec une œuvre signée et numérotée, de 1 à 15. 

 

À lire aussi



English English French French Italian Italian