EnglishFrançaisItaliano

Revue d'art contemporain

[EN DIRECT] Il fait beau, je sors, Rencontres de la photographie Arles 2015

[EN DIRECT] Il fait beau, je sors, Rencontres de la photographie Arles 2015

En direct de l’exposition Il fait beau, je sors, sous le commissariat des étudiants de l’ENSP d’Arles du 06 juillet au 20 septembre 2015, galerie Arena, dans le cadre des rencontres de la photographie Arles 2015.

Exposition collective à partir des œuvres du CNAP Centre National des Arts Plastiques.

Propos d’Alfredo Coloma recueillis le 18 juillet 2015 :

« Ce projet d’exposition est la 3ème édition du partenariat entre l’ENSP Arles et le CNAP qui a laissé aux étudiants de l’école carte blanche pour faire un commissariat en donnant accès au fond photographique. Cette année nous avons décidé de travailler surtout autour d’artistes conceptuels et contemporains plutôt que de photographes. Ce sont des artistes qui réfléchissent sur la notion d’image. Nous voulions nous éloigner de la rigueur de l’image médiatique, du sérieux photographique et du ton journalistique que l’on voit le plus souvent aujourd’hui en présentant des œuvres au ton décalé.

L’exposition s’articule autour de 3 pièces principales : le Camion vertical (1997) de Paola Pivi, la série Portraits d’homonymes (1997-1998) de Edouard Levé et l’oeuvre We Watch Karin, She Whatches Something Else (2001) d’Erwin Wurm. À partir de ces 3 pièces, nous avons choisi un fil conducteur et nous avons ajouté des pièces qui venaient en souligner les points forts. Celles-ci ne contiennent aucune intention esthétique et ne répondent pas aux codes classiques de la photographie, car ce qui a été important pour nous, c’est le jeu qui se crée autour de l’image.

La pièce de Paola Pivi, le Camion vertical, est au départ un document. Sa manière de la cadrer est une suite de son action sculpturale qui a été de renverser un camion sur le flanc. Par l’image, elle  le renverse une nouvelle fois. L’image de Erwin est intéressante car elle est issue d’une édition de livre d’artiste dans lequel on voit la même femme toujours en train de regarder quelque chose en changeant de pose. C’est une sorte de séquence dans laquelle on s’interroge et qui se répète avec des poses différentes à chaque fois. Ce qui est drôle est que le spectateur se retrouve à un moment donné dans la même pose que Karin et que celle-ci l’empêche toujours de voir ce qu’elle regarde. La série de Portraits d’homonymes d’Edouard Levé est intéressante par le décalage entre l’image mentale que nous avons de personnages célèbres et celle qu’il propose. Il questionne l’identité. C’est une sorte de mise en danger de l’image de soi. Qui sont ces gens-là ? Est-ce acceptable qu’ils portent ces noms célèbres ? Les regarder nous met dans une situation où l’on est mal à l’aise.

La pièce de Douglas Huebler, Variable Piece #70 (In Process) n’a rien à voir avec la photographie car elle est purement conceptuelle. Il se crée un jeu intéressant entre le texte et l’image, avec un aspect à la fois humoristique et très rigoureux quand il propose de photographier tous les êtres vivants pour obtenir un catalogue parfait de l’humanité. C’est un travail encore inachevé qu’il prolonge avec la peinture et la bande-dessinée. Le travail de John Hilliard est un classique dans l’histoire de la photographie car il questionne toutes les façons de photographier. Sa pièce Plundered / Dug / Prepared / Dry (1975) nous parle du cadrage de l’image et de la façon dont cela peut changer notre vision d’elle. Il a fait aussi des séries sur la profondeur de champ et sur le temps dans la photographie. Il s’intéresse plus au médium qu’au sujet.

Cette exposition rend compte aussi de la perte et du manque dans l’image avec les œuvres de Peter Hutchinson, Taroop & Glabel, Haim Steinbach. L’image n’est pas forcément finie ni ne peut être complète. La manière dont on conçoit la photographie aujourd’hui se doit d’être maîtrisée or nous voulions dire que l’image peut encore créer des doutes et sortir de son côté objectif. Le titre de l’exposition Il fait beau, je sors est léger. Il est une invite pour le spectateur à venir à l’exposition, avec une dimension estivale mais il peut se lire aussi comme une manière de sortir de la photographie classique. »

Exposition : Il fait beau, je sors sous le commissariat des étudiants de ENSP d’Arles Alfredo Coloma, Apolline Lamoril, Agathe Mouchès et Pauline Wallerich à partir des œuvres du Centre National des Arts Plastiques dans le cadre des Rencontres photographiques d’Arles.

Le titre de l’exposition est emprunté à l’artiste Pierre Reimer et à son livre Il fait beau, je sors, paru en 1998, aux éditions Firmin-Didot.

Dans le cadre des Rencontres d’Arles, du 6 juillet au 20 septembre 2015, Galerie Aréna, 16 Rue des Arènes, 13200 Arles, France
Entrée Libre
ensp-arles.fr
cnap.fr/il-fait-beau-je-sors
rencontres-arles.com

Avec les œuvres des artistes : Lynne Cohen, John Hilliard, Douglas Huebler, Peter Hutchinson, Édouard Levé, Walter Pfieffer, Paola Pivi, Pierre Reimer, Haim Steinbach, Taroop & Glabel, Shoji Ueda et Erwin Wurm

L’exposition est le fruit d’une recherche d’écriture et de design graphique réalisée avec l’écrivain Sylvain Prudhomme et le Studio de design graphique Droit de regard. Elle a fait l’objet d’une publication dont les auteurs sont Pascal Beausse, Paul Pouvreau, Alfredo Coloma, Apolline Lamoril, Agathe Mouchès et Pauline Wallerich.

 

il-fait-beau-je-sors-rencontres-de-la-photographie-arles-point-contemporain-2
Il fait beau, je sors – Rencontres de la photographie Arles 2015
il-fait-beau-je-sors-rencontres-de-la-photographie-arles-point-contemporain-1
Il fait beau, je sors – Rencontres de la photographie Arles 2015
il-fait-beau-je-sors-rencontres-de-la-photographie-arles-point-contemporain-3
Il fait beau, je sors – Rencontres de la photographie Arles 2015
il-fait-beau-je-sors-rencontres-de-la-photographie-arles-point-contemporain-4.JPG
Il fait beau, je sors – Rencontres de la photographie Arles 2015
il-fait-beau-je-sors-rencontres-de-la-photographie-arles-point-contemporain-5
Il fait beau, je sors – Rencontres de la photographie Arles 2015
Il fait beau, je sors, Rencontres de la photographie Arles 2015
Il fait beau, je sors, Rencontres de la photographie Arles 2015

Tous droits réservés photos aux artistes et au CNAP

À lire aussi