LIVING CUBE par Élodie Bernard [ENTRETIEN]

LIVING CUBE par Élodie Bernard [ENTRETIEN]

En parallèle de la Biennale d’architecture d’Orléans, Élodie Bernard inaugure un format original d’exposition dans son espace de vie.

Si le principe de l’exposition en appartement est connu, le concept développé par la fondatrice de Regard|b. répond à plusieurs questionnements qui ont toujours traversé le champ de l’art contemporain. Le premier toujours passionnant est son rapport à l’architecture qui est abordé de manière très directe avec le contexte dans lequel s’inscrit l’événement et des artistes tels que Cyril Zarcone. Un deuxième questionnement est l’insertion d’œuvres d’art dans un espace domestique par définition habité par des objets fonctionnels. C’est avec une réelle curiosité que de telles initiatives sont à suivre car elles introduisent de nouveaux formats de monstration que recherchent les collectionneurs.

Comment est né ce désir de présenter des œuvres d’art dans ton espace personnel à Orléans ?

C’est un concept qui se développe depuis longtemps en France. C’est après avoir été invitée dans le cadre somptueux qu’offre Nadia Candet avec Private Choice que je me suis dit, pourquoi pas proposer une exposition sur le même principe, à mon échelle et avec les artistes dont j’aime le travail et que je suis, dans le salon de mon appartement à Orléans. Pour voir, découvrir, échanger sur la démarche des artistes et acheter de l’art autrement. L’idée est de montrer que collectionner de l’art est accessible à tous.

Pour toi qui rédiges des comptes-rendus d’exposition et assure des commissariats, en quoi ces nouveaux formats de monstration qui se multiplient depuis quelques années t’interpellent ?

Ce qui m’interpelle, c’est avant tout le lien social que génère ce type d’exposition. Le fait d’exposer des œuvres chez soi change complètement le rapport à l’art. On est plus à l’aise, on parle plus facilement de la pièce ou de l’idée de collectionner. C’est une autre approche que celles que nous connaissons déjà tous, une approche plus chaleureuse qui permet d’avoir une réelle proximité avec les pièces et les démarches des artistes, bien que j’adore arpenter les galeries, les musées et autres centres d’art. On échange sur la démarche des artistes présents, le tout dans une ambiance conviviale.

Quels types de dialogues se sont instaurés entre les œuvres et les éléments de ton espace de vie ?

On ne monte pas un accrochage d’appartement comme on monte une exposition. C’est plus spontané et on se permet de faire des associations que l’on n’aurait pas forcément osées en white cube. Pour certaines œuvres ça a été une évidence, comme le DISCO BALL 2 de Gwendoline Perrigueux, une sculpture en béton, paillettes et cotillons, qui prend place entre une valise en métal rose, un bac à vinyles et de sublimes plantes vertes. La pièce réveille cet espace et le fait vivre. Pour d’autres œuvres, on continue à les apprivoiser ou bien ce sont elles qui apprivoisent l’espace.

La question du curating devient prédominante dans le champ de l’art contemporain, est-ce une manière pour toi d’aborder très concrètement la question de l’existence concrète de l’œuvre et la faire exister hors du simple champ de l’image internet ?

Je suis intimement convaincue qu’il faut faire l’expérience concrète de l’œuvre avant de la partager en image sur Instagram ou Regard|b. Ce qui m’intéresse avant tout en tant que spectateur et commissaire, c’est le contact avec les œuvres et les artistes. Ensuite, vient le temps de partager ce que l’on a vu et apprécié. Ce sont pour moi deux médiums différents qui touchent des publics différents et les deux me semblent importants et assez complémentaires.

Texte Point contemporain © 2017

 

Infos pratiques
LIVING CUBE
Exposition collective du 28 octobre au 25 novembre 2017,
1ère édition,

exposition en appartement, Orléans

Infos : livingcubeexhibition@gmail.com

www.instagram.com/livingcubeexhibition/

 

Gwendoline Perrigueux
Gwendoline Perrigueux

 

Vincent Tanguy (vidéo)
Vincent Tanguy (vidéo)

 

Léo Dorfner
Léo Dorfner

 

Ronan Le Creurer
Ronan Le Creurer

 

Thomas Wattebled, Cyril Zarconne
Thomas Wattebled, Cyril Zarcone

 

Vue d'exposition Living Cube
Vue d’exposition Living Cube

 

Vue d'exposition Living Cube
Vue d’exposition Living Cube

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian