Mathieu Bernard-Reymond / Benoît Jeannet / Benoît Vollmer, Éléments, Galerie Eric Mouchet Paris

Mathieu Bernard-Reymond / Benoît Jeannet / Benoît Vollmer, Éléments, Galerie Eric Mouchet Paris

En direct de l’exposition Éléments, des photographes Mathieu Bernard-Reymond, Benoît Jeannet  et Benoît Vollmer, une exposition collective sous le commissariat de Matthieu Gafsou, du 24 octobre au 28 novembre 2015, Galerie Eric Mouchet, 45, rue Jacob 75006 Paris. L’exposition s’inscrit dans le cadre du parcours Photo Saint-Germain du 07 au 22 novembre 2015.

Artistes : Mathieu Bernard-Reymond, né en 1976 à Gap (France). Diplomé de l’Institut d’Études Politiques de Grenoble (Sciences-po), de l’École d’Arts Appliqués de Vevey, section Photographie et de la Formation Supérieure en Photographie, Ecole d’Arts Appliqués de Vevey.
Benoît Jeannet (1991, CH/ESP) vit et travaille à Neuchâtel en Suisse a obtenu un Bachelor en photographie à l’école cantonale d’art de Lausanne (ECAL) après un CFC de photographe à l’école supérieure d’arts appliqués de Vevey (CEPV).
Benoît Vollmer est né en 1983 et est diplômé de l’école supérieure de photographie de Vevey.

Propos recueillis le 24 octobre 2015 auprès du commissaire de l’exposition Matthieu Gafsou avec l’aimable autorisation du galeriste Eric Mouchet et de Léo Marin :

« Je suis passionné par le paysage, un genre qui, après l’École de Düsseldorf, a été un peu abandonné. Beaucoup de photographes sont passés à d’autres types de productions, plus formalistes telle que la nature morte, et qui dominent la photographie aujourd’hui.
J’ai trouvé chez Mathieu Bernard-Reymond, Benoît Jeannet et Benoît Vollmer qui sont présents dans l’exposition Éléments, ce point commun de se distancier de l’École de Düsseldorf à la tradition plutôt formaliste mais aussi de l’École américaine au contenu plutôt sociologique qui dominent toutes deux la scène du paysage pour vraiment interroger le rapport au réel.
Bien que devenue un peu commune, cette question du rapport au réel n’a pas toujours été bien retranscrite pour la question du paysage. cette exposition est l’occasion de mieux l’interroger et de faire d’autres connexions avec des questions très contemporaines.

 

Benoît Jeannet, , 176_D.E.M.YW.S/ART.SD, tirage pigmentaire sur papier baryté, Courtesy Galerie Eric Mouchet
Benoît Jeannet, , 176_D.E.M.YW.S/ART.SD, tirage pigmentaire sur papier baryté, Courtesy Galerie Eric Mouchet

Benoît Jeannet présente une installation à trois degrés comprenant des affiches, des photographies contrecollées sur aluminium ainsi que deux autres encadrées. Sous forme d’affiche collée directement sur le mur nous retrouvons le paysage au sens classique du terme. Les éléments basiques (le caillou, l’eau…) composant ce paysage et qui en sont des détails, sont contrecollés sur aluminium. Ils sont réels et ont été photographiés dans la nature. Quant aux photographies encadrées comme la tempête de sable, elles représentent le 3ème degré de l’installation. Ce sont des paysages réalisés en studio à partir de matières naturelles. Le travail photographique de Benoît Jeannet est axé sur la question de la matière et sur la volonté de faire une typologie de tous les éléments basiques du paysage. La série A Geological Index of The Landscape, qui comprend 300 ou 400 photos, est conçue comme un index de ces éléments. Une édition de ce travail méthodique qui n’existe encore qu’à quelques exemplaires, a été sélectionné par la Fondation Aperture pour la prochaine édition de Paris Photo en novembre prochain(1).

Benoît Vollmer, Sans titre T01, Tirage pigmentaire, Courtesy Galerie Eric Mouchet
Benoît Vollmer, Sans titre T01, Tirage pigmentaire, Courtesy Galerie Eric Mouchet

Dans les grands formats verticaux de Benoît Vollmer le geste photographique est encore présent mais nous sommes en présence d’une recomposition de paysage dans laquelle nous perdons la notion d’échelle, de haut, de bas, d’horizon. Benoît Vollmer joue avec cela, bouleverse la représentation mais en même temps tout reste identifiable, il n’y a aucun doute sur le fait qu’il s’agisse de paysages alpins. Benoît Vollmer est un photographe qui est dans un rapport très sensuel à la nature, c’est un vrai paysagiste au sens classique du terme. Ce qui l’intéresse est d’être au cœur de la nature et de faire des photographies. En même temps, il est en rejet avec toute la tradition de l’Ecole de Düsseldorf et de la photographie documentaire qui est aujourd’hui très à la mode. Il porte plutôt un regard d’artiste, assez sensible sans forcément trop de discours. Il a besoin que ses photos expriment ce rapport au monde et qu’elles soient finalement l’expression d’une vraie œuvre d’art.

 

Mathieu Bernard-Reymond, Clo_ds IV, de la série Interruption, 2015, tirage pigmentaire Courtsey Galerie Eric Mouchet
Mathieu Bernard-Reymond, Clo_ds IV, de la série Interruption, 2015, tirage pigmentaire Courtsey Galerie Eric Mouchet

Mathieu Bernard-Reymond ne fait plus de photographie mais utilise un logiciel de génération de paysage. Il laisse visibles les artefacts numériques du processus que sont ces polygones de différentes tailles. La photographie du paysage a été modélisée à plusieurs reprises. En arrêtant le calcul à différents moments, au tout début ou presque terminés, il contrôle la grosseur des polygones et, en les mélangeant, il modifie la structure du paysage. Ainsi, au sein d’une même photographie, différentes étapes de la construction du paysage sont présentes.

Éléments est une exposition de photographies de paysages qui n’en sont pas vraiment. S’il y a peu de choses reconnaissables, nous avons tout de même envie de dire : c’est un paysage. Il n’y a aucun discours sociologique, discursif ou même documentaire. Aujourd’hui, la question documentaire serait dans le rapport au réel, même s’il est fabriqué en 3D. Il y a une certaine porosité de plus en plus grande entre le virtuel et le réel qui me passionne. »

(1)Paris Photo, du 12 au 15 novembre 2015, Grand Palais Paris. http://www.parisphoto.com/fr/paris/programme/2015/les-prix-du-livre-photo/prix-du-premier-livre-a-geological-index-of-the-landscape

Pour en savoir plus :
ericmouchet.com

Mathieu Bernard-Reymond : matbr.com
Benoît Jeannet : benoitjeannet.ch
Benoît Vollmer : benoitvollmer.com

Matthieu Gafsou : gafsou.ch

Visuels tous droits réservés artistes et galeriste.

Remerciements à Marguerite Courtel de l’agence Communic’Art.

Mathieu Bernard-Reymond / Benoît Jeannet / Benoît Vollmer, Éléments, Galerie Eric Mouchet Paris
Notez cet article

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian