[PARTENARIAT] Le Muséum des Bains

[PARTENARIAT] Le Muséum des Bains

Artiste, commissaire d’exposition et performeur (Palais de Tokyo en 2004, Nuit Blanche 2007), Gwenaël Billaud endosse également la casquette de directeur artistique.

Il œuvre ainsi depuis plusieurs années pour le Chacha Club dans le 1er arrondissement de Paris au sein duquel il investit régulièrement, en slip et talons, la « galerie du Chacha ».

La création contemporaine donne un sens à la nuit. 

Des nuits rythmées par des performances d’artistes invités et la présence de critiques d’art ou de galeristes aux platines. Des nuits durant lesquelles artistes modernes et contemporains de renoms sont mis à l’honneur : Matthew Barney, Dalí, Picasso, Bill Viola, Andy Warhol, et bien d’autres ont ainsi titré les précédentes soirées organisées par Gwenaël.

En 2017, de pair avec Olivier Urman, il s’attaque au temple de la vie nocturne du Tout-Paris, le mythique club « Les Bains Paris », autour des figures de Jean-Paul Goude et de Jean-Michel Basquiat (que le lieu a par ailleurs eu la chance d’accueillir entre ses murs de son vivant au tout début des années 80). Une nouvelle collaboration sera ainsi amorcée dès le mercredi 1er février, l’occasion pour Olivier Urman et Gwenaël Billaud de développer un concept inédit : « Le Muséum des Bains ».

« L’idée centrale est de mettre l’art contemporain et la performance au cœur même de la soirée et ainsi de proposer une sorte de « Nuit Artistique » imprégnée des années trente et de développer l’esprit critique et absurde, comme dans une pulsion performative. Le monde contemporain est en crise (financière, identitaire, religieuse) et impose une certaine rigueur, une impossible expression des désirs. Le Muséum des Bains se présente comme un moyen de catharsis via la performance mais aussi un moyen de confronter des artistes morts et internationaux à des artistes contemporains » – Gwenaël Billaud.

La démarche artistique de Gwenaël et ses partis pris en tant que directeur artistique rappellent son goût pour des univers entre attrait et répulsion. Son regard se porte sur des figures d’avant-garde de l’Histoire de l’art, mais aussi sur des artistes contemporains tout à la fois adulés et décriés par le public. Un public qui se déplace volontiers dans un espace de moins 30 mètres carrés pour assister à des projections, une coupe de champagne à la main. L’art envahit ainsi l’entièreté du lieu : le spectateur est au cœur de la performance qui se joue.

« L’art doit se déplacer et quitter les lieux consacrés à l’art pour prendre le risque de se questionner et de mettre à mal ses méthodes de communication. La fête n’est plus une fête et devient l’expression même de l’art » – Gwenaël Billaud.

 

Texte Lisa Toubas pour Point contemporain © 2017

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’événement :
[AGENDA] 01.02 – Le Muséum des Bains #1 Goude VS Basquiat – LES BAINS Paris

[AGENDA] 06.04 – Le Muséum des Bains #2 Viola VS Delon – LES BAINS Paris

À lire aussi



English English French French Italian Italian