EnglishFrançaisItaliano

Revue d'art contemporain

Patrick Bouchain, Tambour Battant, galerie Salle Principale

Patrick Bouchain, Tambour Battant, galerie Salle Principale

Concevoir un bâtiment à partir de l’habitant, de ses besoins, de la vie de quartier et non exclusivement depuis un cabinet d’études, telle est la révolution qu’a mené « tambour battant » tout au long de sa carrière Patrick Bouchain. Il porte une attention toute particulière aux grands bouleversements socio-économiques, à la fragilisation de la cellule familiale, ces réalités qui l’ont conduit à penser autrement ses réalisations.
L’exposition Tambour Battant met en scène des articles du code civil dont Patrick Bouchain rend les failles apparentes. Il souligne par là l’emploi abusif des normes dans une société où l’architecture s’éloigne du mode de vie des habitants jusqu’à en devenir « violente ».
Par l’installation d’éléments de construction, de portes, de radiateurs, Patrick Bouchain engage une réflexion sur la notion de propriété et, au-delà, sur celle de l’appropriation des lieux, sur l’idée de constituer des espaces vacants qui pourraient être investis par les habitants. L’architecte est sensible aux interstices, aux espaces inoccupés, où la vie reprend de manière parfois inattendue et créatrice, ses droits : jardins ouvriers, squats, friches réhabilitées, des espaces de liberté dans lesquels se développe une forme de vie basée sur l’usage commun(1). Il est aussi sensible à toutes les formes de traces ou marques(2) qui révèlent l’appropriation du territoire urbain par les résidents (constructions, réaménagements, graffiti, etc).
Ainsi, l’architecte conçoit les plans des futurs édifices à partir de dessins colorés, qui laissent une large part à l’imaginaire. Par cette technique, il reste ouvert et attentif aux suggestions de tous les participants du chantier si bien que celui-ci évolue librement au fil de la construction. Une volonté de faire vivre le lieu que l’on retrouve dans la galerie même, avec une surface vitrée qui l’ouvre totalement sur l’extérieur et à la vie du quartier, mais aussi avec la mise en place de panneaux mobiles qui permettront aux artistes prochainement exposés de transformer l’espace à leur guise.

(1) Gustave-Nicolas Fischer, Psychologie sociale de l’environnement, Dunod, 1971 (2) Michel Serres Le Mal propre. Polluer pour s’approprier ?, Paris, Le Pommier, 2008

Artiste : Patrick Bouchain, architecte, scénographe, né en 1945 à Paris,

Exposition : Tambour Battant, du 13 septembre au 15 novembre 2014, galerie Salle Principale, Rue de Thionville, Paris 19.

salleprincipale.com

Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale
Patrick Bouchain, Tambour battant © galerie Salle Principale

Quelques réalisations de Patrick Bouchain : le théâtre équestre Zingaro à Aubervilliers, les plateaux théâtraux de la friche La Belle de Mai à Marseille, Le Lieu Unique à Nantes, …

Parutions :
Une impulsion pour changer l’architecture qu’il enseigne et explicite notamment dans des parutions comme Construire ensemble le grand Ensemble (2011), Construire autrement (2011), Histoire de construire (2012).

À lire aussi