[FOCUS] Pierre Clément, Capacitive sensing pattern

[FOCUS] Pierre Clément, Capacitive sensing pattern

Focus sur l’oeuvre Capacitive sensing pattern de l’artiste Pierre Clément.

Oeuvre : Capacitive sensing pattern, 2015, impressions jet d’encre sur plexiglas, tiges filetées, écrous, cadenas, 140 x 100 x 100 cm

Artiste : Pierre Clément, né en 1981. Vit et travaille à Paris.

 

Aborder le travail de Pierre Clément nécessite de se laisser posséder par les contradictions et les paradoxes de notre époque. Par ses réalisations, il trace une sorte de topographie minutieuse qui tend à faire se rejoindre le passé et le futur dans une même contraction de temps, entre « archaïsme et bricologie » selon les mots de Marianne Derrien (1). Des oeuvres qui, par leur agencement et la présence d’éléments signifiants, expriment savamment les problématiques contemporaines.

Propos de Pierre Clément recueillis le 09 janvier 2016 au XPO art studio :

« Capacitive sensing pattern est issue d’une série de 11 sculptures, laquelle a commencé lors de l’exposition PTTRN/PTNT que je présente depuis le 25 novembre 2015 au Musée des Abattoirs à Toulouse à l’occasion du Prix Mezzanine Sud 2015 (2). J’ai choisi de montrer une des plus récentes lors d’une rencontre que nous organisions à la galerie avec Marianne Derrien et Philippe Riss. Elle n’a pas été conçu pour intégrer l’exposition dès le début mais finalement, elle résonne assez bien avec les autres oeuvres de Transcom Primitive (3).

 

Pierre Clément, Capacitive sensing pattern, XPO Studio Gallery
Pierre Clément, Capacitive sensing pattern, XPO Art Studio Gallery

 

Cette série a pour source une oeuvre de 2014 intitulée Operator’s Manual. Je travaille depuis un certain temps avec des imprimeurs spécialisés dans le support publicitaire. Beaucoup proposent l’impression quadrichromie sur plexiglas. Pour ces pièces, j’ai choisi de ne pas faire imprimer le renfort de blanc, les dessins sont comme suspendus, une référence aux inclusions qu’on peut faire avec la résine par exemple.

 

Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse, du 25/11/2015 au 03/04/2016. © vinciane verguethen/voyez-vous
Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse © vinciane verguethen/voyez-vous

 

Tous les dessins reproduits sur ces plaques proviennent du site Google Patents et de mes promenades dans ce moteur de recherche un peu à part. Cette partie de Google répertorie des brevets industriels, la plupart américains, mais pas uniquement. Ce qui m’a de suite attiré dans ces images, au delà de leur potentiel graphique certain, est leur statut. Google Images est devenu depuis des années notre sketchbook à tous, mais pas seulement, ces images sont aussi devenues un simple matériau comme les autres. La différence est la gratuité de l’accès. Tout de suite, les notions de propriété intellectuelle entrent dans la danse. Mais c’était il y a longtemps. Aujourd’hui plus personne ou presque ne se pose la question sur ce sampling permanent. Avec Google Patents, je trouve ça un peu différent. On peut aussi accéder à ces dessins en navigant sur le site de l’INPI par exemple, mais l’INPI n’est pas Google. L’INPI est une organisme public, Google non.

C’est donc en essayant de comprendre ces frontières en matières d’hébergement de données et surtout en accédant de la même manière à des photographies quelconques qu’à ces dessins déposés afin de protéger leur auteur, que ces images m’ont tapé dans l’oeil. Il y a une certaine absurdité quant à leur accès, ça m’intéresse.

Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse, du 25/11/2015 au 03/04/2016. © vinciane verguethen/voyez-vous
Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse © vinciane verguethen/voyez-vous

 

Aussi je choisis ces dessins par un procédé simple, trois mots clés, pattern, grid, screen, autant pour la proximité des résultats avec les gestes que j’utilise pour les maintenir debout que pour leur capacité à être confondu avec de l’art, minimal entre autres. J’enlève toutes les informations qui pourraient les replacer dans le dessin technique, chiffres et autres annotations. Je remplace toutes ces données par un code, ou quelque chose qui se donne à voir comme un code mais qui n’en est pas un, en utilisant des objets, des mousquetons, des cadenas, des ressorts, des matériaux plus traditionnels comme l’argile ou la peinture.

 

pierre-clement-solo-show-mezzanine-sud-lesabattoirs-toulouse-focus-pointcontemporain-1

La valeur de ces images est ici renforcée par la transparence, elle est soulignée. Supprimer le fond, supprimer le support, ou faire comme si.

Des sculptures/images, comme suspendues, flottantes, dans l’espace, en réduisant au minimum les moyens qui leur permettent de se dresser face à nous.

Une série qui cherche donc à questionner notre relation aux données, à leur source, à leur matérialité. Des sculptures attrape-oeil, des images/leurres, les constituants d’un réseau de pensées qui n’est pas sensé tenir en place.  »

Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse, du 25/11/2015 au 03/04/2016. © vinciane verguethen/voyez-vous
Pierre Clément, solo show Mezzanine Sud, aux Abattoirs (Frac Midi-Pyrénées), Toulouse © vinciane verguethen/voyez-vous

 

(1) Marianne Derrien est commissaire d’exposition indépendante et critique d’art.

(2)  Pierre Clément est lauréat du prix Mezzanine Sud 2015 qui est un prix récompensant quatre artistes par une exposition et une aide à la production aux Abattoirs – Frac Midi-Pyrénées. http://www.lesabattoirs.org/expositions/mezzanine-sud-2015

(3) Transcom Primitive, exposition personnelle de Pierre Clément sous le commissariat de Marianne Derrien, du 22 octobre au 16 janvier 2016, XPO Gallery, 17 rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris.

 

Visuels tous droits réservés artiste et XPO art studio gallery

Pour en savoir plus :

pierreclement.eu

xpogallery.com

 

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian