Maude Maris, Octave Rimbert-Rivière et Samara Scott, Raffineries, Moly-Sabata

Maude Maris, Octave Rimbert-Rivière et Samara Scott, Raffineries, Moly-Sabata

En direct de l’exposition collective Raffineries à la résidence d’artistes Moly-Sabata en résonance avec la Biennale de Lyon 2015.

Exposition : Raffineries, exposition collective du 19 septembre au 25 octobre 2015, Moly-Sabata, Résidence d’artistes de la fondation Albert Gleizes, 1, rue Moly-Sabata, 38550 Sablons.

Artistes : Maude Maris, Octave Rimbert-Rivière et Samara Scott.

Accueillant une vingtaine d’artistes par an grâce au soutien de partenaires institutionnels et privés(1), la résidence d’artistes Moly-Sabata, sous l’égide de la Fondation Albert Gleizes présidée par Alain Huriez, permet de présenter depuis bientôt 90 ans(2) des expositions qui sont le fruit d’un travail réalisé sur site.
L’exposition Raffineries est l’expression même d’une approche contextuelle car elle s’appuie sur une particularité locale qui est la présence de grands sites pétrochimiques sur les bords du Rhône, entre Sablons, la ville où se situe Moly-Sabata et Lyon.

Un an après La Loutre et la Poutre, c’est à l’occasion des journées européennes du Patrimoine et en résonance avec la Biennale de Lyon que Moly-Sabata vernit ce nouvel opus. Une exposition qui fait aussi partie du programme de la Fête de la Science qui a lieu en octobre.

Sur les quatre salles d’expositions, les travaux des artistes Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière explorent ce lien qu’entretiennent sur les rives du Rhône, le paysage naturel et les sites industriels avec toute la dimension chimique que nécessite le raffinage du pétrole. Ils interrogent les transformations du paysage et de la matière, les mutations que provoque l’acte de raffiner.

Présentation de l’exposition Raffineries par Joël Riff, chargé de la communication et des commissariats d’exposition de Moly-Sabata. Propos recueillis le 19 septembre 2015 :

« À Moly-Sabata nous aimons poursuivre les collaborations déjà engagées avec les artistes. C’est le cas de Maude Maris et d’Octave Rimbert-Rivière. Pour Samara Scott, qui vit et travaille à Londres, il s’agit d’une première collaboration et dans le même temps d’une première visibilité avec une première exposition en France.

Nous avons réunis trois sensibilités pour Raffineries : Maude Maris qui est peintre, Octave Rimbert-Rivière qui est sculpteur et Samara Scott qui est Britannique ! Samara Scott produit des pièces plus organiques avec une dimension très romantique dans la production de son travail.

Les trois artistes qui sont réunis aujourd’hui nous ont ému par leur générosité. Les motifs et les techniques, la facture, se déclinent au fil des salles. Une mosaïque peut ainsi changer de sens, de format et de caractéristiques. C’est le cas pour les céramiques d’Octave Rimbert-Rivière, mais cette déclinaison et cette succession de phases se retrouvent aussi dans l’ensemble des travaux des trois artistes.

« Le fait de fabriquer le sujet de ma peinture s’est plutôt présenté comme une nécessité dans mes recherches qui étaient déjà orientées vers l’objet et son échelle, j’ai eu besoin de pouvoir manipuler l’objet, de le voir sous divers angles et de provoquer des surprises stimulantes durant son élaboration. » Maude Maris (Citation extraite de l’entretien réalisé avec l’artiste par Joël Riff)

Un vrai vertige nous a conduit à suivre ces trois artistes qui ont des productions à la fois vives et toniques, qui sont dans un engagement franc et entier dans ce qu’ils proposent : La vigueur et la délicatesse. Des artistes qui sont motivés par une forme de labeur, que l’on a beaucoup interrogé sur le thème « pourquoi faut-il autant en chier pour produire une œuvre ? » Un engagement total qui va produire des émerveillements par des transformations de matériaux.
Maude Maris, Octave Rimbert-Rivière et Samara Scott sont des artistes qui fabriquent à partir de ressources qu’ils vont déterminer et pouvoir produire différentes transformations.  Les céramiques ont été réalisées à partir d’hybridation de différents bibelots trouvés dans les vide-greniers du coin. C’est une autre forme de glanage et de transformation. Octave Rimbert-Rivière a réalisé 44 céramiques de cette série-là. Cette productivité et cette générosité m’émeuvent.

« Notre dépense doit être sans concession, comme le soleil. C’est dans les sculptures de Peter Fischli & David Weiss que j’ai compris cela pour la première fois, particulièrement dans Plötzlich diese Übersicht avec ce travail vertigineux où la répétition, le temps et le labeur sont des éléments qui font tenir toutes ces sculptures debout. Je vois le labeur et la pénibilité comme une façon de dire Je t’aime. » Octave Rimbert-Rivière (Citation extraite de l’entretien réalisé avec l’artiste par Joël Riff)

C’est à la fois une exposition très colorée et très évidente, et cette évidence est à fois dans le portrait de cette résidence d’artistes où les choses se font à différents rythmes avec toujours cette productivité. Il y a une intensité par artiste et par salle. La première salle est plutôt orientée autour du travail d’Octave Rimbert-Rivière, la seconde salle se focalise autour du travail de Samara Scott, la troisième sur la gauche pointe plutôt l’énergie de Maude Maris même si l’on retrouve les trois artistes dans chacune des salles.

La quatrième salle est une carte blanche pour célébrer le travail de Samara Scott et d’Octave Rimbert-Rivière qui se sont rencontrés à Moly-Sabata. Tout deux ont réalisé un petit safari en se promenant dans le pays roussillonnais du côté des usines la nuit et ils ont été très émus par le spectacle qui leur a été offert de ces néons, de toute cette lumière, cette plasticité des usines la nuit. Le paysage que nous découvrons dans cette salle est une formulation de ce sentiment.

L’ensemble des mosaïques, des tirages qu’Octave Rimbert-Rivière a pu réaliser proviennent d’un moulage d’une mosaïque d’Albert Gleize qui est conservée ici à Moly-Sabata. Octave a été happé par cette énergie-là. On peut retrouver un moulage sur le balcon qui vient clore la perspective que l’on a mise en place.

La majorité des pièces présentées ont été réalisées à Moly-Sabata pour Moly-Sabata et de nombreuses sont nées de collaborations entre les artistes. On y retrouve la référence à la mosaïque cubiste associée à tous les petits éléments glanés dans le parc de la résidence par Samara Scott. De la même manière, dans la plupart des œuvres de Samara Scott vous retrouvez de la boue du Rhône.

« Tout n’est que crotte de dinosaures. Cela vient de la terre. Et j’ai mis de la boue sur mes œuvres, de la boue prise au bord de la rivière. » Samara Scott (Citation extraite de l’entretien réalisé avec l’artiste par Joël Riff)

C’est toujours pour vous rappeler cette capacité à avoir de la crasse et du merveilleux. Une double énergie que l’on retrouve dans l’ensemble des projets. »

Pour en savoir plus et lire l’intégralité des entretiens réalisés avec les artistes par Joël Riff :
moly-sabata.com

(1) »la résidence d’artistes de Moly-Sabata reçoit le soutien de partenaires institutionnels : Région Rhône-Alpes, Département de l’Isère, Communauté de Communes du Pays Roussillonnais et de mécènes privés sur la production de l’exposition tel que la CNR Compagnie Nationale du Rhône (représentée par Cécile Magherini). À cela s’ajoute la recherche de bourses de production pour les artistes : Samara Scott qui est anglaise a bénéficié d’une bourse de production « Fluxus » de la part du British Council. Octave Rimbert-Rivière a lui bénéficié d’une bourse de l’IESA de Lyon. Il est à noter qu’une œuvre de Maude Maris intitulée À l’appui est exposée dans le hall de la CCPR. » Propos de Pierre David, directeur de Moly-Sabata recueillis lors de la soirée de vernissage.

(2) »Moly-Sabata s’apprête à fêter en 2017 ses 90 ans d’existence en tant que résidence d’artistes. Ce site, ouvert en 1927, est aujourd’hui la plus ancienne résidence d’artistes de France toujours opérationnelle. » Propos de Pierre David, directeur de Moly-Sabata recueillis lors de la soirée de vernissage.

Remerciements à Pierre David pour son accueil et à Joël Riff pour son invitation et sa présentation de l’exposition.

Visuels tous droits réservés : Maude Maris, courtoisie de l’artiste et de la galerie Gounod. Octave Rimbert-Rivière, courtoisie de l’artiste. Samara Scott, courtoisie de l’artiste et de la galerie The sunday peintre.
Crédits photos Point Contemporain 2015.

Texte Point contemporain © 2015

 

EN SAVOIR PLUS SUR L’ARTISTE MAUDE MARIS EN SAVOIR PLUS SUR L’ARTISTE OCTAVE RIMBERT-RIVIERE

 

 

Résidence d'artistes Moly-Sabata à Sablons
Résidence d’artistes Moly-Sabata à Sablons
Samara Scott, détail, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Samara Scott, détail, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Octave Rimbert-Rivière, moulage, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Octave Rimbert-Rivière, moulage, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015

 

Maude Maris, Samara Scott et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris et Octave Rimbert-Rivière, exposition Raffineries, Moly-Sabata 2015
Maude Maris, Octave Rimbert-Rivière et Samara Scott, Raffineries, Moly-Sabata
Notez cet article

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian