Ulysse & Darcoe et Roberto Greco, Souffle léger, vapeur éphémère

Ulysse & Darcoe et Roberto Greco, Souffle léger, vapeur éphémère

En direct de l’exposition Souffle léger, vapeur éphémère réunissant les artistes Ulysse & Darcoe et Roberto Greco du 14 novembre au 12 décembre 2015, Under Construction Gallery, 6 passage des Gravilliers 75003 PARIS.

Artistes : Ulysse & Darcoe est un duo de photographes créé en 2013 par Ulysse Payet, né en 1979 et Isaora Le Jeannic (alias Darcoe), née en 1987.
Roberto Greco, né en 1984 (Italie). Vit et travaille entre Paris et Genève.

 

Roberto Greco, Souffle leger, vapeur éphèmere, Underconstruction Gallery
Roberto Greco, exposition Souffle leger, vapeur éphèmere, Under Construction Gallery. Courtesy Artiste

 

Texte : Lisa Toubas pour Point Contemporain

« Si un portrait était aussi facile à faire qu’un cervelas ! » Joseph Aved, peintre et ami de Chardin, n’accordait guère de crédit aux natures mortes. Qualifiées de bambochades, elles deviennent pourtant sources d’inspiration pour nombre d’artistes modernes et contemporains qui réinterprètent ce genre datant de l’Antiquité et qui acquit ses lettres de noblesse au XVIIème siècle grâce aux peintres flamands.

Tout comme dans les peintures du XVIIIème siècle, les photographies de Roberto Greco jouent sur le caché et le dévoilé à travers notamment les nappes et les tissus (Still Life with Discus fish, 2011). Le propre de la nature morte est de solliciter l’attention du spectateur et d’en tester ses limites. Les ustensiles de cuisine reflètent ainsi les objets et animaux les entourant, les fruits à demi épluchés revêtent un côté presque animal. Tout, en somme, devient propice à l’interprétation et invite le public à essayer de saisir toute la subtilité de la narration.
Les natures mortes de Roberto Greco, prenant vie à travers l’utilisation de la vidéo (After Still Life, 2012, vidéo de 3’55), reprennent des objets ou des animaux caractéristiques des peintures du XVIIIème siècle (gibier, couteaux, tissus, ampoule qui fait référence à la science (Humus, ​2013), etc.) mais ceux-ci se retrouvent mêlés à des éléments nouveaux ou plus contemporains (poisson exotique). Les fleurs quant à elles, bien présentes au sein des natures mortes classiques, deviennent ici des animaux affublés des noms latins desdites fleurs et placés dans des décors abstraits et minimalistes. Le muguet courbé est ainsi représenté par un chien à la renverse et se tenant sur la tête (Convallaria majalis #2, ​2013). Roberto Greco perpétue le questionnement posé par le genre de la nature morte, ses réflexions sur la vie et sa finalité, sa futilité et sa brièveté, à travers une certaine esthétique de la mort.

Ulysse & Darcoe, Souffle leger, vapeur éphèmere, Underconstruction Gallery. Courtesy artiste
Ulysse & Darcoe, exposition Souffle leger, vapeur éphèmere, Under Construction Gallery. Courtesy artiste

Si les références à la peinture classique sont indéniablement présentes dans les compositions de Roberto Greco, l’influence de Chardin est également notable au sein du travail des artistes français Ulysse & Darcoe. Le lien avec les natures mortes se retrouve à travers l’animal qui cette fois-ci, bien qu’à l’état de viande, s’associe littéralement aux fleurs. Eléments végétaux et chair animale ne font plus qu’un au sein de photographies qui mettent en avant un jeu sur la matière, comme se plaisait à le faire Chardin.
Texture et facture se confondent et invitent le public à se questionner sur les rapports entre photographie et peinture. Fonds roses et délicatesse des fleurs contrastent avec la chair présentée à vif, presque palpable qui prend place au sein des compositions (Fleur Viande N°2, 2015). Un travail esthétique résolument centré sur la confusion, aussi bien au niveau du sujet représenté (Est-ce une fleur ou un morceau de viande ?) que du médium utilisé (est-ce une peinture ou une photographie ?), et qui entre en écho avec les oeuvres de Roberto Greco.

Une réflexion sur l’humanité et ses limites que l’on retrouve dans les vanités et dont on perçoit des traces au sein des photographies de Roberto Greco par la présence d’un masque qui rappelle les crânes humains propres aux vanités (Humus, 2013). Une référence à la mort et au temps qui passe que l’on retrouve dans les compositions d’Ulysse & Darcoe à travers les fleurs qui sont appelées se faner et la viande se corrompre.

Pour en savoir plus :

grecoroberto.biz

ulyssedarcoe.com

underconstructiongallery.com

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian