Théophile’s Papers, Copies, Galerie Eric Mouchet Paris

Théophile’s Papers, Copies, Galerie Eric Mouchet Paris

Copies,

Tout commence quand une galerie invite l’éditeur et commissaire d’exposition Théophile Calot. Sa proposition en réponse : construire et déconstruire son propre travail d’éditeur, selon plusieurs « actes » répartis dans le temps. Un va-et-vient constant entre deux espaces d’exposition : l’espace du livre et l’espace de la galerie Éric Mouchet. Réunis au coeur de cette exposition, cinq artistes – Christian Aschman, Félicia Atkinson, Valérian Goalec, Ronan le Creurer et Caroline Reveillaud – qui pour la plupart entretiennent un rapport étroit à l’édition.

Le livre au centre d’une exposition

Un rapport très similaire existe entre le travail mené par l’éditeur (au sens anglo-saxon du terme «editor») et celui du commissaire d’exposition puisque tous deux pensent, organisent et mettent en espace un contenu constitué des oeuvres de différents auteurs et artistes. Théophile Calot, sous l’égide de sa maison d’édition Théophile’s Papers, pense son rôle d’éditeur comme celui d’un commissaire : son travail questionne notre rapport au livre ainsi que la présentation du livre à un public. Ainsi, s’il dessine des meubles spécifiquement adaptés aux publications qu’il édite en vue de les montrer lors d’expositions, l’éditeur crée également des protocoles curatoriaux forts qui se jouent de chacun des espaces qui lui sont confiés. Et si chacune des propositions contient sa propre histoire, il est certain que le livre lui sert d’espace de recherche au même titre que de point de départ commun à chacun des artistes que l’éditeur convoque dans ses projets.

Copies n’échappe pas à la règle. L’exposition est pensée au travers d’une série d’actes appelés copies_a, copies_b, copies_c, etc. Chacun de ces évènements est, pour Théophile Calot, une opportunité d’agrandir son espace d’exposition et d’intervention, allant du piratage d’une édition monographique dans laquelle il publie une double page qu’il a lui-même réalisée (copies_a, in Cyril Zarcone Re/production, éditions Galerie Eric Mouchet, 2017), à une intervention dans l’espace public avec le collage de photographies prises par Christian Aschmann et qui ont été éditées dans The Space in Between (Théophile’s Papers, 2015), ou encore au lancement d’une édition réalisée par l’une des artistes que nous retrouvons dans l’exposition, Caroline Reveillaud, au printemps 2018 (Endpaper, 2018). Ainsi, chaque actes copies_… est pensé, adapté au travail d’un des cinq artistes présents dans l’exposition et se déploie à partir d’un travail éditorial.

De l’espace d’exposition

Jeu d’aller-retour entre l’espace du livre et l’espace de la galerie, l’exposition présentée à la galerie Éric Mouchet, incarne alors la seconde étape de ce projet. Pièces préparatoires à un montage final, les multiples actes qui précèdent le temps d’exposition à la galerie, sont comme autant de moments de travail à partir desquels chacun des cinq artistes est invité à retravailler. Si chacun des actes qui ont précédé l’exposition y est représenté, nous sommes bien face à une relecture, voir un épuisement de chacune de ces interventions / présentations qui ont précédemment eu lieu. Chaque artiste répond à l’invitation qui lui a été lancée par le commissaire avec une production spécifique allant d’une impression de dessins sur des disques d’aluminium, à la réalisation d’une sculpture, en passant par une mise en espace de projets éditoriaux.

Dans l’espace de la galerie, deux structures se font face, sur lesquelles est disposée une sélection d’oeuvres et de publications réalisées par chacun des artistes invités. Un dispositif radical qui annonce alors le dernier acte de l’exposition, à savoir, la publication d’une édition monographique de 24 pages noir et blanc qui sera disponible dès la fin de l’évènement.

Texte Alex Chevalier, Copies, mai 2018

 

Infos pratiques

08▷29/09 – COPIES – GALERIE ERIC MOUCHET PARIS

Avec Christian Aschman, Felicia Atkinson, Valérian Goalec,
Ronan Le Creurer, Caroline Reveillaud

Commissariat Théophile’s Papers (Théophile Calot)

 

Visuel de présentation : Vue d’exposition / Publication Copies, Théophile’s Papers, Galerie Eric Mouchet Paris.

 

Vue d'exposition / Publication Copies, Théophile's Paper, Galerie Eric Mouchet Paris Photo © Margot Montigy
Vue d’exposition / Publication Copies, Théophile’s Paper, Galerie Eric Mouchet Paris
Photo © Margot Montigy

 

Ronan Le Creurer, L’étirement du phalangé, 2018, pierres de Cabera, cordes teintées curcuma et ocre. 3 à 5 pierres selon installation. dimensions variables. Photo © Margot Montigy
Ronan Le Creurer, L’étirement du phalangé, 2018, pierres de Cabera, cordes teintées curcuma et ocre. 3 à 5 pierres selon installation. dimensions variables. Photo © Margot Montigy

 

Félicia Atkinson, Audio Book 3, 4 et 5, 2018, impression sur alluminium, 20 x 30 cm. Photo © Margot Montigy
Félicia Atkinson, Audio Book 3, 4 et 5, 2018, impression sur alluminium, 20 x 30 cm.
Photo © Margot Montigy

 

Vue d'exposition / Publication Copies, Théophile's Paper, Galerie Eric Mouchet Paris Photo © Margot Montigy
Vue d’exposition / Publication Copies, Théophile’s Paper, Galerie Eric Mouchet Paris
Photo © Margot Montigy

 

Christian Aschman, Untitled #01 Tokyo, 2014 - 2018. Photo © Margot Montigy
Christian Aschman, Untitled #01 Tokyo, 2014 – 2018. Photo © Margot Montigy

 

Vue d'exposition / Publication Copies, Théophile's Paper, Galerie Eric Mouchet Paris Photo © Margot Montigy
Vue d’exposition / Publication Copies, Théophile’s Paper, Galerie Eric Mouchet Paris
Photo © Margot Montigy

 

Caroline Reveillaud, Endpaper, 2018, tissu imprimé et papier de reliure, contrecollé sur bois 31 x 42 cm. série de 9 ex. Photo © Margot Montigy
Caroline Reveillaud, Endpaper, 2018, tissu imprimé et papier de reliure, contrecollé sur bois 31 x 42 cm. série de 9 ex.
Photo © Margot Montigy

 

Valérian Goalec, For His Desk, 2018, 8 pièces de plexiglass teinté orange. Photo © Margot Montigy
Valérian Goalec, For His Desk, 2018, 8 pièces de plexiglass teinté orange.
Photo © Margot Montigy

 

 

Ronan Le Creurer, étole au soir, 2018, paroie de tente en coton, polyester modifé, 176 x 147 x 9 cm Photo © Margot Montigy
Ronan Le Creurer, Étole au soir, 2018, paroie de tente en coton, polyester modifé, 176 x 147 x 9 cm. Photo © Margot Montigy

 

Vue d'exposition / Publication Copies, Théophile's Paper, Galerie Eric Mouchet Paris Photo © Margot Montigy
Vue d’exposition / Publication Copies, Théophile’s Paper, Galerie Eric Mouchet Paris
Photo © Margot Montigy

 

Vue d'exposition / Publication Copies, Théophile's Paper, Galerie Eric Mouchet Paris Photo © Margot Montigy
Ronan Le Creurer, Copies_b (Le désire du phalangé), 2017, 50 ex. numérotés & signés
Photo © Margot Montigy
Théophile’s Papers, Copies, Galerie Eric Mouchet Paris
5 (100%) 3 votes



10 Partages