VALENTIN DOMMANGET, ESC(APE)/CTRL, GALERIE LILY ROBERT PARIS

VALENTIN DOMMANGET, ESC(APE)/CTRL, GALERIE LILY ROBERT PARIS

EN DIRECT DE L’EXPOSITION

Pour sa deuxième exposition personnelle, Valentin Dommanget a souhaité montrer l’évolution radicale de sa pratique, notamment les changements concernant sa vision et son rapport au monde extérieur, ainsi que les interconnexions sociales correspondantes. Le jeune artiste français, qui s’est toujours placé du côté de l’abstraction, et qui a désormais intériorisé une esthétique du digital réunissant géologie et hypercouleur, nature et artifice, cherche à inscrire dans ses nouveaux travaux la figure humaine afin d’analyser les interférences auxquelles l’humanité est constamment soumise, et le surgissement de nouvelles complexités à une époque aussi biaisée que la nôtre, dans laquelle une force obscure, spectrale et latente, s’efforce de nous faire croire au vide et à l’absence de logique de contenu, en liquéfiant nos cerveaux saturés par une surabondance de données quotidiennes.

La thématique du transhumanisme occupe une place grandissante dans ses nouvelles oeuvres. Représenté à travers le hasard pictural et l’utilisation de logiciels, le binôme Homme/Machine n’est plus, semble-t-il, un écart conceptuel. L’opposition de ces deux entités serait un malentendu et le concept devient plus clair et efficace : les avancées de l’intelligence artificielle pourraient être une évolution du cerveau humain, et la technologie, en tant que concept ou état de cette évolution, deviendrait indissociable de la progression naturelle de l’être humain. Le transhumain ou le transhumanisme, parfois représenté par la formule >H o H+ o H-plus, est un mouvement culturel qui entend utiliser les découvertes scientifiques et technologiques pour augmenter nos capacités physiques et cognitives et améliorer les aspects de la condition humaine considérés comme indésirables, tels que la maladie et la vieillesse, en vue notamment d’une potentielle transformation post-humaine. La paternité du terme « transhumain » est attribuée au biologiste, généticien et écrivain britannique Julian Huxley, qui l’employa en 1957 dans son livre New Bottles for New Wine, dans lequel il imaginait des scénarios d’émancipation de l’humanité. Dans l’acception originelle d’Huxley, le « transhumain » désigne « un homme qui reste un homme, mais se transcende luimême en déployant de nouveaux possibles de, et pour, sa nature humaine. » ;
« Le transhumanisme partage de nombreux éléments avec l’humanisme, y compris le respect de la raison et de la science, une volonté de progresser et une valorisation de l’existence humaine (ou transhumaine). » FR ESC(ape)/CTRL Valentin Dommanget ne souhaite pas jeter un pont entre le genre humain et les ordinateurs, il va directement chercher la réalité de leurs extensions dans l’évolution de nos traditions et de nos comportements sociaux sous une forme de statu quo. Dans la mesure où « artificiel » signifie créé par l’homme, et où l’on accepte que les humains font partie de la Nature, alors l’artificiel est un non-sens. Cela conduit à envisager que l’homme, par sa nature même, est enclin à l’artifice, que l’évolution est naturelle, et avec elle, les progrès de l’intelligence humaine en termes matériels et virtuels. Les travaux de l’artiste aspirent à explorer cette voie, élevant la matière à la virtuosité du virtuel et le virtuel à la chair de la matière. Il s’agit d’une réflexion sur le sens de la spiritualité à une époque où la machine est capable aussi bien d’annihiler l’humanité que de coexister avec celle-ci en harmonie.

* a b c Sapere.it, « Transumanesimo »
* Huxley, Julian, New Bottles for New Wine, Chatto & Windus, 1957
* Wikipédia

Texte Domenico de Chirico © 2018 Galerie Lily Robert

 

 


Valentin Dommanget
Né en 1988.

www.vdommanget.com

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

vue de l'exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele
vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

 

 

Visuel de présentation : vue de l’exposition ESC(ape)/CTRL de Valentin Dommanget Galerie Lily Robert Paris. Photo Eve Campestrini & Rebecca Fanuele

VALENTIN DOMMANGET, ESC(APE)/CTRL, GALERIE LILY ROBERT PARIS
Notez cet article



English English French French Italian Italian