Pius Fox – Exposition monographique – FRAC Auvergne

Pius Fox – Exposition monographique – FRAC Auvergne

En direct de l’exposition éponyme Pius Fox du 09 avril au 19 juin 2016 au FRAC Auvergne 6 rue du Terrail 63000 Clermont-Ferrand (entrée libre).

Artiste : Pius Fox est né en 1983 à Berlin, où il vit et travaille. Diplômé de l’Université des Arts de Berlin (VdK).

Pius Fox, exposition éponyme de l’artiste allemand, est actuellement visible au Fond Régional d’Art Contemporain Auvergne, à Clermont-Ferrand. Avant d’entrer dans l’exposition, je ne connaissais pas cet artiste, j’avais vaguement aperçu une affiche dans le centre-ville, et pour tout dire, ne connaissant pas l’identité de l’artiste, “Pius Fox” me semblait être un titre intrigant pour une exposition. En revanche, le visuel de l’affiche, la reproduction d’une œuvre présentée dans l’exposition (Eingang (Entrée), 2013, huile sur toile, 150x110cm), m’interpella. Les jeux de couleurs et de formes qu’elle propose m’évoqua directement les natures mortes de Giorgio Morandi, les intérieurs dans les peintures d’Edward Hopper ou encore tonalités que l’on retrouve chez Luc Tuymans. Une peinture, ou plutôt sa reproduction, installée dans la rue, nous invitant, en tant que spectateur, à entrer dans un monde pictural.

Affiche Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.
Affiche Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.

La pratique que développe l’artiste est une œuvre complexe tant elle mélange différentes notions et tant les portes de lectures sont possibles. La couleur, point d’orgue de cette peinture que développe Pius Fox, permet au spectateur une immersion totale dans l’objet pictural devant lequel il se tient. Les couleurs sont celles du souvenir ; le recours à des tons pâles et grisés induit une lecture floutée des espaces qui sont présentés aux spectateurs. Aussi, chacune des œuvres qui composent l’exposition laisse apparaître de multiples repentirs qui appellent le regard et projettent la peinture dans un espace-temps infini. Des repentirs qui servent les œuvres et participent à leur construction en définissant leur propres espaces.

La luminosité, présente dans chacune des peintures, nous renvoie à une certaine peinture religieuse de la Renaissance, les icônes, généralement peintes sur de petits formats et qui apparaissent comme des décrochements colorés et luminescents. Suivant cette optique, l’exposition présente une série de peintures récentes réalisées sur plexiglas pour lesquelles nous imaginons volontiers que les caractéristiques uniques de ce support – l’aspect translucide et réflectif – sont autant de sources d’inspiration pour l’artiste. De multiples peintures de petits formats participent à la construction de l’exposition et si certaines sont isolées, la plupart d’entre elles sont montrées groupées, formant des constellations de peintures dont les jeux de formes et de couleurs semblent avoir été prémédités.

Vue d'exposition Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.
Vue d’exposition Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.

Dans ces constellations, des photographies prennent place et sont présentées au même titre que ces peintures qui les entourent. Le recours à la photographie comme médium et le mélange à la peinture participe à la complexité de l’œuvre développée par l’artiste. Aussi, si certaines de ces images sont semblables aux peintures (abstraites et picturales), certaines convoquent des figures connues de chacun ; des sculptures antiques, des voiles, des figures humées… autant de formes qui permettent à l’œuvre de Pius Fox de passer de la 2D imposée par les peintures sur papier, bois, plexiglas et toile à la 3D et une réflexion générale sur l’espace de l’œuvre.

C’est dans le choix de ses titres que l’artiste joue cette transposition. En effet, ceux-ci font souvent référence à des problématiques architecturales, au volume et à la déambulation des corps dans un espace. Eingang (Entrée), Öffnung (Ouverture), Raumgeflecht (Espace entrecroisés) ou encore Überfahrt (Passage), deviennent autant d’éléments qui participent à cette mise en espace des œuvres picturales de l’artiste.

Pour sa première exposition d’une telle envergure en France, Pius Fox propose aux spectateurs une véritable réflexion sur le médium peinture en l’abordant par l’un de ses aspects qui semble les plus importants, son potentiel pictural. Une invitation à la déambulation et à la contemplation dans un monde pictural dont l’ancrage dans l’histoire de la peinture est certain (des peintres de la renaissance aux peintres de l’abstraction géométrique) sans pour autant devenir hyper-référentiel et pédant.

Vue d'exposition Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.
Vue d’exposition Pius Fox. Tous droits réservés FRAC Auvergne.

En faisant le choix de prendre des sujets aussi banaux qu’une porte légèrement entre ouverte, une pile de livre ou encore un corridor, Pius Fox fait le choix de l’expérience du regard et de l’observation du réel pour qu’une fois retranscrite en peinture, celle-ci devienne une expérience du monde et de son caractère insaisissable dans ce qu’il a de plus abstrait. De l’invitation à entrer dans ce monde initiée depuis l’espace urbain, à la sortie de l’espace d’exposition, le regardeur est invité à se projeter dans l’espace de la peinture.

Texte : Alex Chevalier, Le Geste du Peintre – Pius Fox, mai 2016.

Pour en savoir plus :

www.frac-auvergne.fr

www.piusfox.de

Pius Fox – Exposition monographique – FRAC Auvergne
Notez cet article



0 Partages