In Your Mind, H Gallery Paris

In Your Mind, H Gallery Paris

“ Les individus et les groupes investissent dans la lutte de classement tout leur être social, tout ce qui définit l’idée qu’ils se font d’eux-mêmes, tout l’impensé par lequel ils se constituent comme “nous” par opposition à “eux” aux “autres”, et auquel ils tiennent par une adhésion quasi corporelle. (…) “ 
Pierre Bourdieu, « L’Identité et la Représentation (Éléments pour une réflexion critique sur l’idée de région) » in Actes de la Recherche en sciences sociales, Édition spéciale sur l’Identité, no. 35, 1980, pp. 63-72

 

Nous avons tous été éduqués selon un système cognitif limité, basé sur l’identité sociale et l’appartenance à un certain groupe, à une certaine catégorie et à un territoire bien déterminé. Nous avons tous été éduqués à classer l’autre selon des stéréotypes rigides, parfois consensuels. Nous avons grandi avec des préjugés et des clichés sur le monde environnant qui modi ent progressivement notre comportement, aussi bien lorsque nous sommes en dehors de nos zones de confort que lorsque nous sommes l’abri, seuls face à nous-même. Plus le monde évolue, plus les paradoxes identitaires se croisent, se cassent et plus la société forge des individus en quête de repères. Nous nous retrouvons aujourd’hui tiraillés entre ceux qui s’attachent à ce qu’on leur a appris, parfois par peur de l’Autre, et ceux qui essayent de faire naître leur identité singulière, au milieu de politiques sociales contraignantes.

Suite aux con its, aux guerres et à la naissance des empires coloniaux, le monde a été divisé en plusieurs zones. Une de ces zones pris le nom de « Monde Arabe ». Une division purement stéréotypée, réduisant au fur et à mesure l’Autre à un « non-musulman », celui qui ne parle pas l’arabe et qui ne connaît pas les mouvements de la danse du ventre. Ces connotations sont la cause de conflits perpétuels entres les nations, arabes ou non.

Nous nous retrouvons aujourd’hui confrontés à des complexités identitaires, qui cherchent à exister ou à naître en dehors de la perception que l’on peut en avoir, à travers le corps, les récits, les interprétations irrationnelles pour certains et même imaginaires et irréalistes pour d’autres. Nous ne pouvons plus parler d’une identité construite ou culturelle. Le monde bouge et les gens changent, par conséquent, leur identité aussi.

Entre une liberté perçue au loin, que l’on ne peut atteindre – l’audace d’un corps qui s’affranchit, une perception ironique de sa structure sociale – l’image reste-t-elle un moyen subtil d’exprimer une identité voulue ? Refoulée ? Imaginée ? Ou juste enviée ?

Olfa Feki © 2018

 

Infos pratiques

05/09▷06/10 – IN YOUR MIND – H GALLERY PARIS

Adel Abidin (Irak), Ahaad Alamoudi (Arabie Saoudite), Hela Ammar (Tunisie), Ali Cha’aban (Liban) et Moataz Nasr (Egypte)
Commissaire  : Olfa Feki

 

Vue d'exposition In Your Mind, H Gallery Paris avec Adel Abidin (Irak), Ahaad Alamoudi (Arabie Saoudite),  Hela Ammar (Tunisie), Ali Cha’aban (Liban) et Moataz Nasr (Egypte)
Vue d’exposition In Your Mind, H Gallery Paris avec Adel Abidin (Irak), Ahaad Alamoudi (Arabie Saoudite),
Hela Ammar (Tunisie), Ali Cha’aban (Liban) et Moataz Nasr (Egypte)

 

 

 

 

In Your Mind, H Gallery Paris
5 (100%) 2 votes



0 Partages