Alexandra Hedison / H Gallery // Paris Photo 2018

Alexandra Hedison / H Gallery // Paris Photo 2018

La lecture des photographies d’Alexandra Hedison se fait de façon sensorielle. Nous sommes d’abord frappés par la matérialité de la surface, sa dimension picturale, son grain que restitue un papier photographique mat. Le fini velouté du tirage sur papier muséal donne le sentiment d’être face à un épiderme avec ces cicatrices, ses accidents évoqués par la présence de rubans adhésifs ou d’affiches déchirées collées sur les vitrines. Des photographies qu’elle développe sans jamais en retoucher le contenu mais en faisant seulement varier l’échelle. Alexandra Hedison traduit par cette ambiguïté du médium photographique celle-là même de l’ouvrier qui fait inconsciemment oeuvre sur les vitrines par des gestes qui marquent aussi le caractère transitoire de toute chose, le passage d’un état à un autre, d’un temps à un autre, ce coup de gomme sur le passé qui annonce un renouveau. Des motifs se forment, prennant parfois l’accent des estampes d’Hokusai, du traitement des nuages de Caspar David Friedrich ou d’Eugène Boudin.

Par moments, ses photographies rejoignent, par leurs tons bleutés et chromes captant la diffraction de la lumière sur les surfaces, les visions utopiques de la ville du futur telle qu’elle était imaginée dans les années 50, en apesanteur, débarrassée de la lourdeur de son architecture de béton. Alexandra Hedison saisit dans ses photographies ce moment rare, poétique, où s’ajustent parfaitement la lumière, le mouvement, et le support. Et si l’on parle souvent de papier photosensible, il y a chez la photographe cette conscience de l’instant, cette idée que l’oeil est sensible à l’instant qui se révèle à elle. Elle saisit avec une infinie justesse ce moment de bascule annonciateur d’un éternel recommencement et qui nous rappelle notre condition d’êtres transitoires, que nous sommes seulement des passants sur terre comme dans la ville.

Extrait du texte de Valérie Toubas et Daniel Guionnet publié à l’occasion de l’exposition personnelle The In Between d’Alexandra Hedison du 13 octobre au 25 novembre 2017, H Gallery Paris  © 2017 Point contemporain

 

Infos pratiques

8-11 NOVEMBRE 2018
GRAND PALAIS, PARIS

Vernissage le 7 novembre 2018
(14h-21h30)

SOLO SHOW – ALEXANDRA HEDISON

SECTEUR PRISMES, PREMIER ETAGE
STAND SP2

 

Visuel de présentation : Alexandra Hedison, Found Paintings #27 (The In Between), 2017, impression jet d’encre sur papier de qualité muséale, 90 x 90 cm. Courtesy artiste et H Gallery Paris

 

Une artiste à retrouver dans le hors-série Point contemporain “Autour de l’image” disponible ici :

Revue Point contemporain hors-série Autour de l'image

 

 

Alexandra Hedison / H Gallery // Paris Photo 2018
Notez cet article



2 Partages