Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT]

Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT]

POC est l’onomatopée qui décrit un petit objet qui tombe, qui rebondit. Ce bruit gentil, rond et mouvant est également le nom de la double activité d’un festival annuel et d’une galerie marseillaise née en 2006 et qui se renouvelle au fil de ses occupants et gérants.

POC signifie, au-delà de l’interjection, « Portes Ouvertes Consolat », nom qui illustre la volonté du lieu de valoriser son quartier (les hauts-Cannebières) et de faire se rencontrer les habitants d’ici et d’ailleurs avec des artistes issus du champ des arts visuels.

Depuis mars 2016, Chloé Curci, Directrice artistique et chargée de développement, choisi de « renouveler son image et d’autonomiser le fonctionnement du lieu » en décuplant l’activité déjà hybride de la galerie. POC, située au 30 cours Joseph Thierry se décrit comme un concept store, un lieu d’exposition, et un café.

Pour Chloé Curci, il s’agit « d’imaginer une nouvelle forme permettant de donner un essor significatif au lieu (…) une transformation qui répond à la question : « les lieux d’art peuvent-ils être des lieux de vie ? ».

POC devient ainsi une « pièce à vivre », à savoir « Un endroit où on prend un café, on peut lire un livre, travailler etc, comme dans sa maison » mais aussi « un décor, et ce décor est lui-même une « pièce », au sens d’œuvre puisque la scénographie a été confiée à un architecte ». Raphaël Mougel, l’architecte en question, a pensé « un aménagement scénographique qui ait statut d’œuvre et soit réceptacles d’autres œuvres. » La conception du statut d’œuvre d’art s’ouvre à différentes strates qui s’entremêlent au domus où il fait bon vivre. « C’est un dispositif dynamique qu’on active en le visitant. Ceci pour parler d’une notion qui est en creux, qui est l’ADN de mon projet et de mes préoccupations en tant que curatrice : l’art et la vie confondus ».

L’esthétique est désacralisée et s’immisce dans le quotidien des visiteurs de la galerie, qui sont à la fois publics, clients, habitants « on ne vous invite pas à visiter un lieu d’exposition, mais à l’habiter.» Les vernissages ne sont plus des soirées guindées mais de véritables guinguettes, des « fêtes de villages ». L’espoir étant de rendre la galerie et ses contenus artistiques accessibles et ouverts à tous.

Au-delà des expositions, d’une programmation « tendance » mais « pas snob » qui met en avant et soutient la jeune création, POC soigne également son hospitalité : « proposer des glaces, des pâtisseries… est un moyen de mettre les gens à l’aise, de créer un confort désinhibant ». Chloé Curci, qui avoue et assume son côté pop, confie la difficulté de construire un « bel écrin respectueux des pièces » et qui « accueille tout le monde », sans vulgariser pour autant la création artistique et ses expérimentations contemporaines.

La réhabilitation de l’espace et du projet inclue l’identité visuelle qui a été réalisée par Adrien Burnet et Adrien D’Houdain, membres du collectif LABEL FAMILLE. Ces derniers se sont eux-mêmes basés sur la scénographie dédiée à la reconfiguration spatiale de POC. L’imbrication de la communication, de l’aménagement de l’espace, à la présentation et à la vente d’œuvres d’art de jeunes artistes et avec la volonté d’un lieu ouvert pour tous, illustre une génération multitâche qui désacralise et décloisonne les champs au sein d’un espace créatif et généreux.

Texte Laëtitia Toulout © 2017 Point contemporain

 

Infos pratiques

POC x Studio Marant « The Summer of Undertone »
Jusqu’au 08 octobre 2017
Une collection d’images évocatrices et d’objets aux formes suggestives afin d’explorer une des plus grandes thématiques de l’art et de la littérature : l’Érotisme

Commissariat : Chloe Curci et Emily Marant
Avec les pièces de :
Alice Guittard, Alice Lang, Alice Wietzel, Amélie Carpentier, Anne Sophie Lacombe, Aurélien Ciller, Austin Eddy, Brice Chatenoud, Camille Holtz,Camille Potte, Cassandre Aurick, Clara Champsaur, Dorothée Recker, Elodie Lascar, Florent Groc, Guy Yanai, Hélène Garcia, Jane Hayes Greenwood, Jean-baptiste Caron, John Deneuve, Lia Rochas-Páris, Réjean Peytavin, Thomas Lélu.
Les séries limitées : À la mère de Famille, Domestique Paris, Duvelleroy, Henriette H, Laps, Le Morandine, Série Limitée Louise.
Les éditions de : Baptiste Rabichon, Elyzabeth Peyton, Kim Gordon, Rita Ackerman, Thomas Mailaender, Tiane Doan Na Champassak.


 

Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT] Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT] Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT] Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT] Chloé Curci, Directrice artistique de POC Marseille [PORTRAIT]

 

 

Vous aimerez aussi



English English French French Italian Italian