Christian Globensky, Comment j’ai appris à me tenir droit

Christian Globensky, Comment j’ai appris à me tenir droit

Réédition augmentée du manuel d’esthétique pastiche, ludique et pédagogique de Christian Globensky

“Ce petit livre d’artiste, que l’on pourrait croire dans un premier temps destiné à une collection de développement personnel, embrasse en fait un champ bien plus large, allant de la philosophie à l’esthétique. Si son auteur entend démontrer que l’usage du don est au cœur de la réalisation de soi, entendue ici comme un phénomène esthétique, c’est pour mieux poser cette question : « Comment peut-on devenir un sponsor de la générosité ? ». Parce que le dépassement de soi requiert avant tout un don de soi, ce livre accorde également une attention toute particulière au langage du corps, donnant au lecteur de multiples conseils afin de lui permettre de vivre à la fois une renaissance esthétique et athlétique.

Nous nous sommes ainsi confrontés en 2015 au livre de développement personnel, un genre à succès dans les librairies d’un monde en quête de spiritualité et de sens. Sur le mode du pastiche et de l’humour, Comment j’ai appris à me tenir droit est un livre d’artiste qui s’offre au lecteur comme un petit manuel d’esthétique pour apprendre à faire de sa vie une œuvre d’art. Auto-édité et auto-diffusé, devenu un véritable succès, le livre a trouvé son public. La nouvelle édition est augmentée d’une préface de Fabrice Midal, philosophe et fondateur de l’école occidental de méditation, et d’une postface de Christian Ruby, philosophe et spécialiste de la figure du spectateur.
Le second opus, qui s’inscrit dans une veine philosophique plus affirmée et dont l’objectif est de guider le lecteur à devenir, toujours avec humour, un bienfaiteur de l’humanité, Comment on devient Bouddha – selon Nietzsche”, paru en 2017 aux éditions Jannink, poursuit l’aventure.”

Comment j’ai appris à me tenir droit (KTA Éditions, 2014),
augmentée d’une préface de Fabrice Midal, philosophe et fondateur de l’école occidental de méditation, 
et d’une postface de Christian Ruby, philosophe et spécialiste de la figure du spectateur. 
Cette réédition sera dorénavant diffusée et distribuée par Les presses du réel, 2018
 

Artiste, auteur, pédagogue et co-fondateur de la Keep Talking Agency (KTA), un laboratoire d’art et d’idées, Christian Globensky (né en 1964 au Canada) vit et travaille à Paris. Docteur en Arts et Sciences de l’Art, il a écrit de nombreux articles et ouvrages scientifiques et réalise des livres d’artiste. KTA Studio, son atelier de création, mène une réflexion sur les institutions muséales et culturelles, tant dans leur périphérie, leurs boutiques par exemple, pour lesquels des livres d’artiste et goodies sont conçus et distribués, que dans leur centre, avec une série de photographies des salles d’exposition dédiées à la technologie de l’esthétique. Des lectures performées conçues pour les centres d’art viennent ponctuer cette démarche qui questionne le rôle de l’esthétique et notre politique culturelle. Christian Globensky enseigne la pratique et la théorie de l’art contemporain à l’ÉSAL Metz.


Vidéo promotionnelle réalisée par la Galerie-s-Mortier à propos de la réédition du livre : Comment j’ai appris à me tenir droit  (KTA Éditions, 2014). Une [conversation]#2  entre Christian Globensky et Franck Ancel.

Infos pratiques

signatures/discussions/performances :
à Bruxelles au WIELS le dimanche 21 octobre de 15h00 à 18h00
à Paris au Palais de Tokyo le mercredi 24 octobre de 18h30 à 21h00 
à Tours au  CCCOD  le samedi 3 novembre de 15h00 à 18h00
à Metz à Modulab  le jeudi 16 novembre de 18h30 à 21h00 
à Strasbourg au Syndicat Potentiel ( date à venir )

 

 

 

Christian Globensky, Comment j’ai appris à me tenir droit
Christian Globensky, Comment j’ai appris à me tenir droit

 

 

Christian Globensky, Comment on devient Bouddha selon Nietzsche
Christian Globensky, Comment on devient Bouddha selon Nietzsche

 

Christian Globensky, Comment j’ai appris à me tenir droit
5 (100%) 1 vote



9 Partages