Pierre Clément, Transcom Primitive, XPO Gallery

Pierre Clément, Transcom Primitive, XPO Gallery

En direct de l’exposition Transcom Primitive de Pierre Clément à la XPO Gallery.

Exposition :Transcom Primitive, exposition personnelle de Pierre Clément sous le commissariat de Marianne Derrien, du 22 octobre au 16 janvier 2016, XPO Gallery, 17 rue Notre-Dame de Nazareth 75003 Paris.

Artiste : Pierre Clément, né en 1981. Vit et travaille à paris.

Propos du commissaire d’exposition Marianne Derrien recueillis le 22 octobre 2015 avec l’aimable autorisation de Philippe Riss :

“L’exposition est construite comme la combinaison de deux termes, Transcom et Primitive, qui vont à la fois se contredire tout en se complémentant autour de la question de la communication : celle des nouvelles technologies et réseaux ainsi que celle trouvant ses origines dans la spiritualité et l’occulte.

 

Pierre Clément, Temple of zoom, détail, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery
Pierre Clément, Temple of zoom, détail, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery

Nous avons conçu, Pierre Clément et moi-même, l’exposition Transcom Primitive comme un véritable ensemble même si les pièces peuvent être abordées de manière autonome. La question du socle est par exemple très présente dans la disposition des pièces. Cet élément peut même être appréhendé comme une plate-forme de l’ordre de l’îlot, à la manière de micro mondes. Les liens qui unissent le tout sont les enjeux propres à la dichotomie entre les nouvelles technologies et les archaïsmes, des thèmes centraux que Pierre Clément explore déjà depuis quelques temps, à la fois dans la répétition, le détournement et la question de la “bricologie” (association de “bricolage” et “technologie”).

 

Pierre Clément, Transcom primitive, XPO Gallery © vinciane verguethen/voyez-vous
Pierre Clément, Advanced tanz codex, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery

Les nouvelles pièces présentées questionnent le rapport entre gestes premiers, primaires et technologie. La pièce introductive Advanced tanz codex est l’exemple de ce fonctionnement combinatoire entre les gestes premiers et des objets qui sont achetés en ligne ou fabriqués. La question de la diffusion des objets est importante. La pièce Advanced tanz codex se présente comme un prélude musical mais sans sonorité spécifique. Elle induit une autre référence très importante dans le travail de Pierre Clément qui est le sampling. Tout comme il est possible de sampler des morceaux de musique entre eux, Pierre Clément sample des objets entre-eux, des matériaux, des morceaux d’histoire et de théories.

 

Pierre Clément, Temple of zoom, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery
Pierre Clément, Temple of zoom, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery

 

L’exposition en elle-même est une succession d’imbrications, de strates par lesquelles elle peut être appréhendée et où les champs de réflexion se combinent. Le travail de Pierre Clément est à la fois théorique et pratique tout en étant toujours très construit et référencé car il retrace tout autant l’histoire des contre-cultures dont il est issu que celle de cultures beaucoup plus savantes, scientifiques et encyclopédiques. Dans le texte que j’ai écrit pour l’exposition, je fais aussi référence à ce qui relève du voyage dans des champs de conscience et au travail sur les origines des images produites par les nouvelles technologies. Une recherche que l’on peut rapprocher de celles que je mène sur les visions alchimiques, occultes et magiques dans l’art contemporain et les cultures visuelles.

 

Pierre Clément, Ghost in the shell, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery
Pierre Clément, Ghost in the shell, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery

La pièce Ghost in the shell est une sculpture faite à partir d’une impression sur moquette dont l’image source est une image archétypale du fond d’écran que Apple a utilisé pour identifier leur produit informatique. L’image est ici manipulée, prélevée mais elle est surtout malmenée. Pierre Clément lui fait subir un traitement qui l’amène vers son pendant sculptural en lui donnant du volume. Il l’inscrit ainsi dans un dispositif qui rejoue l’espace d’exposition dans lequel elle se trouve.

Le passage de l’image à son volume, à sa capacité ou potentiel sculptural est constant dans l’exposition. Il affirme vraiment le fait que Pierre Clément est un sculpteur. Son travail ne se situe pas dans la veine post internet, mais plutôt dans le questionnement de la mise en image et en forme propre aux esthétiques qui émergent via internet, les réseaux et autres moyens de communication possibles aujourd’hui.

Pierre Clément, Transcom primitive, XPO Gallery © vinciane verguethen/voyez-vous
Pierre Clément, Ultra High Frequencies, 2015, Exposition Transcom primitive Courtesy XPO gallery

Ainsi une imprimante 3D dans la pièce Temple of zoom devient un objet totémique chargé d’une certaine magie et spiritualité, tout comme l’installation Ultra High Frequencies qui réunit 12 antennes similaires. Se manifestent dans ces pièces la notion de communication par la présence de l’émetteur et du récepteur, le Transcom, et le Primitif par la présence d’éléments qui jouent avec ce qui feraient référence au chamanisme (plume, fausse mousse végétale). Ces objets ne fonctionnent pas et ne sont pas amenés à fonctionner. Ainsi dégagés de toute utilité, de toutes leurs fonctions, ils marquent cette éventuelle faillite ou défaillance technologique induites dans l’usage que l’on en fait et dans cette course incessante au progrès technique.

Dans le travail de Pierre Clément, il n’y a pas de sanctification de l’objet ni de dimension nostalgique, même si l’on peut y ressentir une forme de mélancolie. Transparaît plutôt la notion de post humain, avec l’image du cosmos, du Big Bang, de la régénération constante. Une certaine forme de recherche des origines qui chez Pierre Clément ne passe pas par la thématique de l’archéologie du futur, très en vogue actuellement, mais par des archétypes qui recèlent une charge magique, une part alchimique et qui renvoient même à des phénomènes, des philosophies qui ont questionné ce rapport à l’expérience de soi, voire à un au-delà de la communication.”

Pour en savoir plus :
pierreclement.eu

xpogallery.com

Visuels tous droits réservés Pierre Clément et XPO Gallery. Photos © vinciane verguethen/voyez-vous

Pierre Clément, Transcom Primitive, XPO Gallery
Notez cet article



RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn