4 manières de fêter les 50 ans de mai 68 à Paris

4 manières de fêter les 50 ans de mai 68 à Paris

Sélection d’événements et d’expositions en hommage à mai 68.

En images… aux Beaux-arts de Paris

IMAGES EN LUTTE
LA CULTURE VISUELLE DE L ’EXTRÊME GAUCHE EN FRANCE (1968-1974)

Exposition du 21 février au 20 mai 2018
Commissaires : Philippe Artières et Éric de Chassey

Palais des Beaux-Arts
13 quai Malaquais, Paris 6e

“Fruit des regards croisés de deux disciplines souvent opposées, l’histoire de l’art et l’histoire, cette exposition propose une lecture documentée de ce moment particulier de l’histoire contemporaine, les années 1968-1974, où l’art et le politique, la création et les luttes sociales et politiques furent intimement mêlés.

L’exposition n’est pas une histoire visuelle du politique mais une histoire politique du visuel. Elle présente des affiches, des peintures, des sculptures, des installations, des films, des photographies, des tracts, des revues, des livres et des magazines, dont quelque 150 publications consultables dans le cadre d’une bibliothèque ouverte.”
Source : www.beauxartsparis.fr/fr/expositions/expositions-en-cours

 

Bernard Rancillac, Les dirigeants chinois saluent le défilé du 20e anniversaire de la Révolution, 1970. Huile sur toile, deux panneaux, 330 x 450 cm. Coll. Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole Photographie : Yves Bresson
Bernard Rancillac, Les dirigeants chinois saluent le défilé du 20e anniversaire de la Révolution, 1970. Huile sur toile, deux panneaux, 330 x 450 cm. Coll. Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne Métropole. Photographie : Yves Bresson

 

En conférences… au Centre Pompidou

Pour une histoire des années 68

Paroles

30 avril – 18 mai 2018

à 12h30 (1h00)

Forum -1 – Centre Pompidou, Paris
Organisateur : DDC / J-M. Colard, R. Lacroix

Entrée libre

Chaque jour, pendant une heure, au moment de la pause déjeuner, un.e historien.ne vient faire le point sur l’état des recherches sur un aspect de l’histoire des Années 68 : des mouvements de 1967 en Guadeloupe a l’agité Festival d’Avignon de l’été 1968, en s’arrêtant sur les grandes grèves ouvrières…, le point sur cette histoire collective et décentrée…

Un cycle de 12 conférences d’historien.n.e.s sur les années 68, proposé et animé par Philippe Artières, directeur de recherche au CNRS (EHESS).
Source : www.centrepompidou.fr

 
Pour une histoire des années 68 Paroles
Pour une histoire des années 68
Paroles

 

 

En fresque… au Palais de Tokyo

LASCO PROJECT #10

À partir du 04/05/2018
Commissaire : Hugo Vitrani
L’œuvre d’Escif est visible sur la façade du Palais de Tokyo, côté rue de la Manutention.

Pour la dixième session du LASCO PROJECT, le Palais de Tokyo interroge l’histoire et l’héritage de mai 68 avec une intervention monumentale sur son bâtiment réalisée par l’artiste Escif, sur laquelle celui-ci va notamment reproduire les fameuses écritures des révoltes étudiantes de mai 68. Ce projet s’ajoute à celui réalisé en juillet 2016 par le peintre grec Stelios Faitakis qui questionnait, à travers deux fresques murales, l’héritage de la pensée situationniste et de mai 68 dans les révoltes contemporaines.

Ces interventions se situent dans le contexte du LASCO Project, programme d’Arts Urbains/ Urban Art du Palais de Tokyo, qui se déploie dans son bâtiment avec les interventions d’une soixantaine d’artistes internationaux.
Source : www.palaisdetokyo.com/fr/evenement/lasco-project-10

 

LASCO PROJECT #10 - Escif - Palais de Tokyo
LASCO PROJECT #10 – Escif – Palais de Tokyo

 

 

En exposition… au 22 Visconti

EXPOSITION COLLECTIVE TALKING ABOUT A REVOLUTION ! CONÇUE PAR PAUL ARDENNE 
Du 17 mai – 17 juin

22Visconti
22 rue Visconti 75006 Paris

” Talking About A Revolution”, l’exposition, emprunte son titre à une célèbre chanson de Tracy Chapman. Parler de la révolution, donc, à défaut de la faire. Les artistes conviés à exposer au 22 Visconti en ce mois de mai 2018, cinquante ans donc exactement après Mai 68, ne sont pas tant des révolutionnaires, des activistes, que des “irréconciliés”. N’ayant pour la plupart aucune illusion quant à la durabilité du capitalisme et de son système d’exploitation planétaire, ils expriment cependant l’espérance d’un mieux-disant politique et social tout en restant des témoins vigilants. Ayant connu Mai 68 ou pas, ils ont soin d’éviter les postures ancien combattant ou héros de la liberté chérie et privilégient en lieu et place un comportement ainsi qu’une création concerned, comme disent les Anglo-saxons – préoccupée. ” Paul Ardenne, 12 mars 2018

Avec Adel Abdessemed, Andrei Molodkin, Arnaud Cohen, Bruno Serralongue, Burak Arikan, Diana Righini, Elena Kovylina, Filip Markiewicz, Frank Perrin, Gerard Fromanger, Gianni Motti, Jean-Claude Jolet, Jimmie Durham, Joseph Beuys, Michaela Spiegel, Michel Journiac, O’maurice Mboa, Oksana Shachko, Petr Pavlenski, Shadi Alzaqzouq, Véronique Bourgoin.

 

JEAN-LUC MOULENE OBJETS DE GRÈVE (DIMENSIONS VARIABLES)
JEAN-LUC MOULENE OBJETS DE GRÈVE (DIMENSIONS VARIABLES)

 

Visuel de présentation :  Mur d’affiches ©Atelier Populaire d.r

 

4 manières de fêter les 50 ans de mai 68 à Paris
5 (100%) 7 votes



RSS
Facebook
Twitter
LinkedIn