Étiquette : Leïla Couradin

Claire Georgina Daudin, Mues [FOCUS]

Claire Georgina Daudin, Mues [FOCUS]

PEAUX DES MURS Le travail de Claire Georgina Daudin, présenté dans le hall d’exposition des Humanités de l’INSA, est le fruit d’une recherche que l’artiste développe depuis plusieurs mois sur l’ensemble architectural du campus de la Doua. Intéressée par l’histoire singulière du premier INSA de […]

Rémi de Chiara

Rémi de Chiara

Entre-temps Rémi De Chiara, en amateur curieux, développe une pratique dont la genèse réside en ce qu’il qualifie d’abandon à une forme de « vertige » induit par la capacité des sciences dites « dures » à produire des images. Si la biologie, la physique ou l’astrophysique proposent de […]

Cleptomanie Sentimentale, Collection Saves, Lyon

Cleptomanie Sentimentale, Collection Saves, Lyon

Dès l’entrée de l’immeuble, au numéro 6 de la rue du marché, le ton est donné : aucun doute possible, il s’agit bien ici d’une exposition publique. Loin des projets curatoriaux dits « d’appartement » souvent proches de « l’entre soi », la collection Saves ici présentée par Diego Guglieri Don […]

Naomi Maury [PORTRAIT]

Naomi Maury [PORTRAIT]

Les coulisses du plateau Il s’agit d’une promenade, ou plutôt d’une dérive. Le corps ici, sans trajectoire imposée, enjambe, contourne, dépasse, effleure ou frôle. Il est l’acteur principal sur un plateau de théâtre au décor surréaliste. Pas de socles, d’étais ni d’accroches : les sculptures tremblent, […]

JULIE DIGARD [PORTRAIT]

JULIE DIGARD [PORTRAIT]

Sous la surface Si l’on gratte la fine couche colorée de peinture (pré)supposée décorative et séductrice, le travail de Julie Digard se révèle être une véritable recherche sur le médium « peinture » lui-même. Consciente de la prégnance des influences historiques de Supports/Surfaces et du minimalisme américain […]

[PORTRAIT D’ARTISTE] DAMIEN FRAGNON

[PORTRAIT D’ARTISTE] DAMIEN FRAGNON

Éloge de l’imprévu À la lecture du traditionnel « il était une fois » des contes populaires se révèlent dans le travail de Damien Fragnon, de manière plus prégnante, les notions implicites d’espaces in(dé)finis et de temporalités autres. Les récits qu’il déploie formellement s’adressent à notre inconscient collectif […]