Bill Balaskas, Red Air

Bill Balaskas, Red Air

Red Air, 2019
Matériaux mixtes. Installation utilisant les lettres des enseignes TOYOTA qui étaient installées sur la tour du Cork Opera House pendant trois décennies (metal, plexiglass, terre, bois, sable et fleurs rouges), dimensions variables.

FOCUS / Red Air de Bill Balaskas vainqueur de la commission TOYOTAYA du Cork Opera House et de la National Sculpture Factory pour le Cork Midsummer Festival 2019
par Maria Xypolopoulou

Pour Red Air, Bill Balaskas s’est inspiré du contexte historique et idéologique de l’entreprise TOYOTA. Des paires des mêmes lettres des panneaux TOYOTA ont créé des binaires exprimant le besoin urgent de faire face au changement climatique et de répondre aux dilemmes auxquels nous sommes confrontés. Dans chaque paire, la première lettre est devenue un parterre de fleurs qui accueille maintenant un type différent de flore rouge, tandis que la deuxième lettre était remplie de sable rouge. La plantation a adopté la forme d’une activité communautaire dirigée par différents groupes écologistes et agronomes de Cork. Les lettres ont d’abord été placées devant l’Opéra de Cork, où l’événement de plantation a eu lieu le jeudi 13 juin 2019. Chaque paire a ensuite été donnée à un jardin différent dans la ville. 

Pendant très longtemps, l’industrie automobile TOYOTA a été l’un des principaux contributeurs au changement climatique. À l’époque où les panneaux rouges vibrants de TOYOTA ont été installés pour la première fois sur la façade de l’Opéra de Cork –  il y a 30 ans – le changement climatique était beaucoup moins visible qu’aujourd’hui. En conséquence, les consommateurs et les entreprises ont adopté pendant de nombreuses décennies une attitude qui sous-estimait le problème, pensant souvent que les conséquences de nos actions ne se feraient sentir qu’après des centaines d’années, ou que les scientifiques et les technologues trouver des solutions immédiates si nécessaire. Bien qu’aucune panacée n’ait vu le jour depuis, la recherche technologique a transformé l’industrie automobile ces dernières années, grâce au développement de voitures hybrides et électriques. Cependant, dans le même temps, les scientifiques nous avertissent que de telles réactions auraient pu arriver « trop peu, trop tard ». Il y a de plus en plus de preuves suggérant que nous approchons rapidement des « points de basculement » critiques dans la façon dont l’activité humaine modifie l’atmosphère de notre planète. Après avoir franchi ces seuils, la catastrophe climatique à l’échelle mondiale deviendrait inévitable.

Le titre de l’œuvre et la couleur des plantes ont été utilisés à la fois comme symbole d’alarme et de danger, ainsi qu’en référence aux signes originaux de TOYOTA. Cependant, il ne faut pas oublier que le rouge constitue aussi la couleur de la vie et de l’amour. Notamment, l’avenir de la vie sur Terre et la survie même de l’humanité sont désormais inextricablement liés à la lutte contre le changement climatique. Red Air est un rappel catégorique que les dangers de l’ignorance et de l’inaction sont les plus grandes menaces auxquelles nous sommes collectivement confrontés aujourd’hui.

Maria Xypolopoulou

Bill Balaskas
Né en 1983 à Thessalonique, Grèce
Vit et travaille à Londres

www.billbalaskas.com

Représenté par Kalfayan Galleries, Athènes, Grèce

Bill Balaskas, Red Air
Bill Balaskas, Red Air
Bill Balaskas, Red Air
Bill Balaskas, Red Air
Bill Balaskas, Red Air
Bill Balaskas, Red Air