REVUE POINT CONTEMPORAIN #18

REVUE POINT CONTEMPORAIN #18

Édito revue Point contemporain #18

Entre l’Avant et l’Après, il est évident qu’aucune trajectoire n’est à prendre. Entre A et A, il n’y a qu’immobilité et effet miroir, aucun espoir de changement. La seule chance qui nous est offerte est bien d’aller d’un point A à un autre point, un B par exemple. Grisés par la vitesse d’un mouvement animé par une accélération continue, nous n’avons pas vu que nous avions dépassé le point B, et manqué un de nos objectifs essentiels : le Bien-être.
Sous couvert de chercher à éviter le point C qu’ils présageaient Conclusif (avec la Crise de la Covid-19), ceux qui nous pilotent, sûrement pour garder une distance de sécurité suffisante, ont officiellement déclaré avoir dû renoncer au Changement. La modification de la trajectoire nous a aussi contraints de dépasser le point D et avec lui la Dérive que préconisait Guy Debord.

Beaucoup (d’amateurs de la théorie du Complot sans doute) pensent que tous
ces évitements ont été savamment orchestrés. Les nombreux rêveurs que nous sommes, espéraient que la vitesse vertigineuse à laquelle nous traversions l’espace-temps produirait, selon les lois de la relativité, une Dérive. Que faire maintenant dans cet Après, sinon engager soi-même sa propre décélération, provoquer ces changements, initier sa propre Dérive tout en pensant au bien-être commun. Aux savantes argumentations, à la rigueur des discours d’autorité, aux fastidieuses démonstrations, préférons la critique « non linéaire », les carambolages entre les mots, les arrangements frauduleux entre les images en forme de Dérives poétiques.

SOMMAIRE
Revue Point contemporain #18

4 – Bernard Gaube
7 – Ali Kazma
11 – SIGNAL_Espace(s) Réciproque(s)
14 – Fanny Longuesserre
17 – Panorama des expositions
20 – Brussels Gallery Weekend
23 – Un manifeste de liberté
26 – Louisa Marajo
29 – Mehmet Ali Uysal
32 – Michaële-Andréa Schatt
34 – Elsa Guillaume

REVUE PC #18

ACHETER LA VERSION PAPIER : NUMÉRO ÉPUISÉ